Trucs de filles
Coucou ! Tu viens d'atterrir sur Trucs de Filles, un forum rien que pour les filles ! Si tu veux t'inscrire, clique sur "S'enregistrer". Remplis les champs. Ça y est, t'es inscrite ! Une fois que c'est fait, va lire les règles dans "A lire absolument", puis, va te présenter dans "Présentations". Attention, la présentation est OBLIGATOIRE.
En espérant te revoir souvent ici, je te souhaite de bien t'amuser !

Histoire de quatre amies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de quatre amies.

Message par Anna.B le Lun 28 Fév - 17:00

Quatre amies et plus encore

Prologu
e :

Tout commence par une rencontre entre 4 petites filles à l’école primaire de St Bénait, une petite ville isolée du reste du monde (en exagérant un peu). Devenues des collégiennes aujourd’hui, elles sont inséparables et liées en toute complicité. La rousse aux yeux bruns était Rosalie, La blonde pétillante et séduisante correspondait évidemment à Julie, les yeux bleuâtres étincelants appartenaient à la fraiche Lara et derrière la chevelure sombre se cachait la ravissante Kelly. La plus créative et inventive était Kelly, sans aucun doute. Elle va rentrer en 3ème comme ses trois autres amies, et n’était pas ce qu’on pouvait appeler une élève brillante, en tout cas, en ce qui concernait les matières scientifiques. Elle n’y accordait pas beaucoup d’importance. Sur son classeur de physique il n’y avait que des dessins ou des gribouillis... Et pareil pour son cahier d’svt. Car elle adorait ça ! Dessiner, n’importe quoi ou n’importe qui. Ses amies, la cour de récréation qu’elle voyait à travers la fenêtre, de son bureau… des objets de la vie quotidienne ou des paysages magnifiques qu’elle admirait chaque jour. Mais elle était très maladroite car ce n’était pas une fille sûre d’elle (ça c’est certain) contrairement à son amie Julie. La plus grande de toute car elle avait 15 ans. Une fille qui obtient toujours ce qu’elle souhaite mais en se débrouillant toute seule depuis sa plus tendre enfance. Elle est sûre d’elle et fonce droit ou elle veut aller. Elle n’a peur de rien (enfin presque…) Très sportive et prête à tout, elle consacre sa vie à ses amies et sa passion : le basket-ball. Heureusement que Lara était là pour la résonner. Quoi qu’en y réfléchissant… ça ne fonctionnait pas toujours comme elle voulait. Lara est une fille très sage, disciplinée et solitaire sauf avec ses amies. Elle est très émotive également et n’aime pas qu’on la remarque pour quoi que ce soit. Sa beauté attirait les regards partout où elle allait. Mais elle n’y prêtait pas beaucoup d’attention. Elle aimait particulièrement le théâtre. Depuis que ses parents l’avaient inscrit il y a moins d’un an, pour qu’elle soit moins timide et plus sociable avec les gens, disaient-ils. Mais ça, ce n’est pas un problème pour Rosalie. C’est une passionnée de la nature et une environnementaliste. Elle aimait les animaux, la nature … contrairement à ses amies qui disaient qu’elle exagérait toujours. Une future très grande philosophe disaient-elles. Avec ses grandes et longues phrases pleines de bon sens, pour résumer ne serrait-est qu’un seul mot ou une toute petite phrase. En l’entendant, Kelly, Lara et Julie l’admirait de tout cœur.
Kelly a une petite sœur de 4 ans nommé Clara et Mélanie âgée de 18 ans qu’elle ne voit pas souvent mais quand ce n’est pas le cas, elles se disputent à chaque fois. Quant à sa petite sœur, elle a l’air d’un ange mais elle fait un caprice pour rien et pleure à chaque fois qu’elle n’a pas ce qu’elle veut. Rosalie, elle, est fille unique et ça ne la jamais dérangeait. Elle habite seule avec sa mère Amanda et ses animaux. Depuis que son père est décédé il y a près de trois ans, elle voit la vie autrement et se réconforte avec sa mère, ses amies ou bien encore ses animaux qu’elle aime tant. Sa vieille chienne séjourne dans le jardin, qu’il pleuve ou qu’il neige elle ne rentre presque pas et ses deux autres chiens Pim et Pam restent toujours dans sa chambre ou visite de temps en temps le salon. Quant à son hamster il reste sage dans sa cage. Contrairement à Lara qui n’a a aucun animal et qui n’en souhaite pas pour le moins du monde. Elle a un grand frère complètement différant d’elle, sûr de lui et beau comme un dieu. Ils sont malgré tout très complices car Lara se dit qu’on ne peut pas choisir sa famille donc il faut l’aimait comme elle est. (Ce n’est pas très gentil évidemment) Et ses parents sont, ce qu’on pourrait appeler … des parents très stricts et autoritaires. Ils trouvent tout choquant ou pas adaptés pour leurs enfants. Quant à Julie issu d’une famille nombreuse elle est très attachée à sa sœur Milly, du même âge qu’elle. Après ce n’est pas pareil avec ses frères jumeaux de 10 ans et son autre sœur âgée de 20 ans. Elles ne se voient qu’aux fêtes de noël, de pâques, ou bien encore aux anniversaire et aux vacances. Ses quatre frères et sœurs et elle-même habitent avec leur père car leur mère travaille beaucoup est n’est jamais là, toujours en voyage d’affaire. Elle a un chat à qui elle tient beaucoup.
L’amitié de ces quatre filles est tout simplement incroyable et fantastique. Kelly, Julie, Lara et Rosalie sont inséparables, prêtes à tout l’une pour l’autre. Elles font la force et le bonheur de chacune d’elle, s’entraidant au moindre problème, jusqu’au plus petit des soucis.
Leur histoire, leur amitié, en toute simplicité … (ou presque !)

Chapitre 1 : Les retrouvailles accompagnées de deux princes presque charmant.

C’est la rentrée ! Un jour pour pas comme les autres pour les filles. Car elles ne se sont pas vu des vacances à part Julie qui est partit avec Lara voir son père et rencontrait sa belle-mère. Une dure épreuve qu’elle n’aurait pas surmontée sans l’aide de son amie. Kelly est allée retrouver son grand père en Espagne comme tous les ans et Rosalie est partit à Paris, pour la première fois de sa vie en compagnie de sa mère et a fait la rencontre d’un jeune homme plutôt séduisant âgé de 16 ans. Elle est tombée raide dingue amoureuse et ça a été le plus bel été de sa vie.
DRING !!! Dring ! C’est le réveil de Kelly qui sonne. Encore rêveuse et endormie, Kelly tape, cherche, touche et frappe le réveil d’un coup violent et maladroit.
- Allez debout ma chérie. Je t’ai préparé ton petit déjeuner, dit Christine (la mère de Kelly) avec pleins de douceur.
- Mmh, oui… J’arrive…
- Ne sois pas en retard le jour de la rentrée quand même ! N’oublies pas que tu vas retrouver tes amies ma puce.
Christine sortit de sa chambre pendant que Kelly s’étirait dans tous les sens. Elle prit son petit déjeuner puis une bonne douche pour se réveiller.
- Que vais-je mettre aujourd’hui ? Ma robe du réveillon ? Non, trop sexy et trop habillée. Mon short ? Non trop garçon manqué. Ah je sais ! Ce dos nu avec ma nouvelle jupe et mes ballerines ! Ce sera parfait. Très bon ensemble je pense.
- Les filles vous êtes prêtes ? Votre père attend dans la voiture avec Clara.
- On arrive maman ! s’écrièrent Mélanie et Kelly.
- Un peu de gloss et du mascara ne me fera pas de mal, se dit Kelly. Et c’est bon je suis prête… Zut, où est passé ce fichu portable ? Ah là, je l’ai ! C’est bon je n’ai rien oublié ? Ah me voilà enfin prête !
- Ma puce, c’est bon ?
- Oui je suis là !
Un fois arrivée au collège, elle chercha ses amies puis au bout d’un moment, avec beaucoup de patience elle trouva Rosalie.
- Rosi chérie !
- Kelly d’amour !
- Roh ce que tu m’as manqué.
- Et moi donc, tu n’imagines pas à quel point je suis heureuse de te retrouver ! Toutes ces vacances sans toi, sans vous toutes. C’est atroce.
Tout à coup, les filles virent sortir d’une voiture sombre, une magnifique blonde, en short avec un sac sur les épaules. Julie très certainement.
- Ma Juju !
- Les filles !
Elles se serrèrent dans les bras un long moment avant de parler de leurs vacances et tout ce qui s’est passé pendant ses deux long mois.
- Eh les filles, désolée de vous interrompre mais la fille sur la bicyclette là-bas, ça ne serait Lara ? Ou je me trompe ? demanda Rosalie, perplexe.
- Mais si c’est elle ! affirma Julie, d’un ton enjoué.
- Larinou !
- Les amies ! Enfin vous voilà !
Lara laissa tomber son vélo et sauta dans les bras de ses amies !
- Nous voilà toutes réunies ! annonça Kelly.
- Depuis le temps qu’on attendait ça, non pas de reprendre les cours parce qu’on est obligées évidemment mais de toutes être là, toutes les quatre, liées à jamais, dit Rosalie d’un ton philosophique et pensif.
- Ah là là ce que je suis contente ! On a pleins de chose à se dire toutes les quatre, dit Julie à l’ensemble de ses meilleures amies.
- La sonnerie, les filles !
- Ah on va savoir si on est dans la même classe ! Ah ça me stresse !
- Ouais moi pareil. Vite, venez on va voir les listes.
- Ok !
Une demi-heure plus tard, en farfouillant dans les listes elles trouvèrent le nom de Lara Sapira en classe européenne, 3°1, puis le nom de Kelly Larnet et Julie Arina en classe bilingue espagnol lv2 en 3°3 et enfin Rosalie Centares en 3°2 avec sa pire ennemie malheureusement se nommant Alice Norment. C’était la meilleure amie des filles il y a quelques années mais elle est devenue méchante, égoïste, et capricieuse avec ses parents. Elle a intégré le groupe des « POPULAIRES » ce que ses amies trouvaient complètement idiot et du coup Alice à complètement laisser tomber ses amies et elles ne lui ont jamais pardonné cela. Elle est devenue artificielle et les garçons sont tous tomber sous son charme.
- Il n’y a que Julie et moi qui sommes dans la même classe…
- Malheureusement... dit Lara d’un ton chagriné.
- Oh non ! s’écria Rosalie, abasourdie.
- Quoi ? Qu’est qu’il y a ?
- Je suis avec Alice.
- Dans la classe ? Non pas possible !
- Oui dans la même classe.
- Oh mon dieu ma pauvre… Ne te laisse pas faire ok ?
- Ouais. Je la déteste cette… !
- Oui on a compris ne t’inquiète pas, essaya de rassurer son amie Kelly.
Pour rassurer les troupes, Julie s’écria ;
- De toute façon on sera toujours ensemble aux récréations !
- Encore heureux.
- On se retrouve tout à l’heure alors…
- Oui. A toute suite !
- Je vous aime, dit Lara attendrissante.
Kelly rentra en cours, heureuse tout de même d’être en compagnie de Julie mais inquiète pour Rosalie qui était avec leur ennemie jurée. Elle était devenue tellement cruelle et odieuse qu’elle n’avait pas la moindre idée pourquoi elle avait autant d’amis… Enfin, de faux amis.
Le lendemain après une journée mouvementée, Rosalie se réveilla. Elle pensa à la veille… Et à Alice. Elle la détestait. Quand elle l’a vu rentrer dans la classe, Alice ou plutôt Alicia chérie pour les intimes, (ce qu’elle trouvait complètement idiot), lui a jeté un regard noir et a traçait son chemin.
- Ça s’est bien passé hier ma chérie ? lui demanda sa mère.
- Oui, mis à part que je suis avec Alice. Comme je te l’ai dit hier maman.
- Oh oui c’est vrai. Mais pourquoi tu la déteste autant ? Que je me souvienne, vous étiez très amies avant ? Il y a 2 ou 3 ans vous aviez fêté votre anniversaire en même temps, je me rappelle qu’elle t’avait offert un énorme nounours en peluche et toi tu avais oublié. Elle t’en a voulu pendant des semaines mais votre amitié l’a remporté et tu t’étais racheté. Elle venait avec nous chaque vacance et d’un coup… !
- Ouais… Super histoire maman. J’ai tiré un trait sur notre amitié tout simplement. Elle est tellement égoïste, tu n’en croirais pas tes yeux en la voyant ! Elle se maquille et s’habille vulgairement comme si elle était adulte. Ses mini jupes, son décolleté plongeant attire les regards mais moi… ça me fait froid dans le dos ! Je ne la supporte plus.
- Oh je comprends, je comprends…
Quand la mère de Rosalie de ne savait pas quoi répondre aux réponses de sa fille, elle disait toujours « je comprends » ou « mmh… » Ou bien encore « je vois ».
Rosalie s’habilla après une bonne douche rien que pour se réveiller et pour avoir bonne mine. Elle se brossa les dents sans oublier de coiffer sa chevelure roussâtre. Elle enfila aussitôt un manteau chaud, des gants et un bonnet.
- J’y vais maman !
- Ok mon bébé !
- A ce soir, 17h.
- Ça roule ma puce.
- Ouaf ouaf, crièrent en chœur Pim et Pam.
- A ce soir mes mamours !
De retour au collège, Rosalie retrouva ses amies.
- Salut les filles, leur dit-elle.
- Hey !
- Comment vas-tu ? lui demanda Lara d’un air perplexe.
- Bien bien, il y a des choses plus graves dans la vie. Après tout !
- Contente que tu le prennes comme ça, lui dit gentiment Kelly, rassurée. Hors sujet mais vous avez vu le nouveau ?
Rosalie voulu prendre la parole en premier.
- Non je n’ai pas encore fais sa connaissance mais pourquoi ?
- Oh euh… Juste comme ça… Pour savoir.
- Toi tu nous cache qu’el que chose ma Kelly !
- Moi ? Non pas du tout.
- Si si. Je vois bien qu’il y a anguille sous roche.
- Ha ha ! Tu te m’es à parle comme Rosalie maintenant ? C’est nouveau ça !
- Non ! Pas du tout, et ne changes pas de sujet ma chère mademoiselle et grandissime Kelly Lécoffia.
- Oui bon… Il est juste mignon c’est tout.
- Ouais… dirent Lara et Rosalie, pas très satisfaites de cette courte réponse.
Julie sursauta. Elle avait aperçu le nouveau et mystérieux jeune home dont Kelly était amoureuse. Enfin… Pas vraiment amoureuse mais bon… Ne jouons pas sur les mots.
- Mais c’est qu’elle a tout à fait raison la Kelly !
- Quoi ?
- Je le vois.
- Et alors ?
- Houaw ! Il est …
- CANON ! s’interposa Kelly pleine d’arrière-pensées.
- C’est le mot oui.
Les quatre amies regardèrent par-dessus une murette, pas très discrètes, toutes sur la pointe des pieds à part Julie (la plus grande).
- Ah ouais… Julia et Lily on raison, renchéri Lara.
- Oui c’est correct, pas mal du tout je dirais ! Mais n’oubliez pas qu’il n’y a pas que l’apparence qui compte et qu’il faut apprendre à connaître un garçon avant de s’engager dans une relation sérieuse les filles, ajouta Rosalie pour mettre sa touche personnelle (comme d’habitude).
- Oui, roh ça va… !
- Kelly devient toute rouge en l’observant.
- Quoi moi ? Mais PAS DU TOUT ! N’importe quoi, je… ne suis pas… ROUGE !
- Oh calmons-nous mes chers compères ! dis Rosalie pour rassembler les troupes.
- Je ne suis pas amoureuse c’est tout ce que j’essaie de vous dire.
- Ok c’est bon, on te croit.
- Et puis je ne le connais même pas.
- Ça ce n’est pas faux, ajouta Lara pour couvrir son amie.
- Merci Larinou ! Enfin quelque un qui me croit !
- Oui… De rien.
- Bon ça va sonner je vais en cours !
- Bisous, à demain alors !
- Oui et n’oubliez pas ce week-end chez Pamza Pizza ok ?
- On va se régaler !
- Oui !
- Ciao, crièrent toutes en chœur les filles.
Le week-end venu, bien que la semaine fut éprouvante car la reprise des cours a été dure, Kelly, Lara, Rosalie et Julie se réunirent pour leur traditionnel choix de menu chez leur Italien préféré.
- On se met là ?, proposa Julie, impatiente de manger.
- Ok ça me va.
- Dac.
- Bonjurno! Qué vous êtes muy bellissima les filles!
- Merci Alfonso!
- Alors cé séra quoi pour aurourd’hui las fillas ?
Alfonso avait toujours son accent italien très plaisant qu’on aimait beaucoup chez lui. Même si ce qu’il disait n’été pas toujours très cohérent.
- Moi et Lara comme d’habitude. Une pizza basquaise et une autre petite quatre de tes meilleurs fromages s’il te plaît.
- Et Rosi et moi on prendra deux assiettes de spaghettis bolognaise.
- Trèès bien. Yé vous apporte ça sour lé champ.
- Merci Alfonso !
Pendant que le repas se dérouler Kelly devenu toute rouge et arrêta de manger. Elle s’essuya brièvement la bouche et toute la tomate qu’il s’y trouvait.
- Je vais aux toilettes !
- Mais…
Lara n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle était aussitôt partie. Julie se proposa pour aller la voir. Elle se leva et suivi Kelly. Une fois arrivées elle lui demanda si elle était malade.
- Non, Non…
- Alors tu as tes rè… ?
- Non plus.
- Tu as mal au ventre ? Tu as un truc coincé entre les dents et tu ne peux pas le retirer à table ?
- NON !
- Bon qu’est-qui cloche alors ?
- Je l’ai vu.
- Qui ? Tu as vu le président ? Oh non ! Tu as vu ALICE ?
- Mais non, tu es bien loin du compte.
- Ben explique-moi alors !
- Je ne sais pas son nom !
- Ah… C’est… LE PRINCE CHARMANT ?
- Si tu veux…
- Celui qu’on a vu ce matin ?
- Oui.
- Mais pourquoi tu es partie de table s’il y est là ? A ton restaurant préféré !
- Devine ! Il est en compagnie de l’irrésistible et orgueilleuse…
- Alicia chérie !
- Gagné !
- Pas possible.
- Si je te le dis.
- Je vais la tuer ! Quelle abjecte être humaine.
- Ouais… Je n’ai plus aucune chance maintenant.
- Mais si ma Louloute. Il faut juste se débarrasser d’elle. Elle est seule avec lui ?
- Oui je crois.
- Après toutes les horreurs qu’elle nous a faite ! Elle recommence, il faudra s’habituer à voir sa tête que je ne peux plus supporter. Surtout depuis qu’elle m’a piqué mon Pierro chéri !
- Ah ouais c’est vrai. UNE VRAIE GARCE !
- Bon on retourne à table ? J’ai le ventre qui gargouille.
- Haha ! Ok.
Kelly et Julie retournèrent manger mis à part que Kelly ne toucha pas une seule fois à son assiette, s’extasiant sur le garçon de ses rêves qu’elle ne voyait que pour la deuxième fois.
Alfonso arriva et leur demanda si elles voulaient un dessert.
- C’est offert par la maison.
- Houa, merci Alfonso ! Bon je propose qu’on se prenne une petite glace à la chantilly ! Non ?
- C’est super aimable, merci beaucoup. Mais Lara tu as dit… Une petite… ? Euh, moi une grosse, profitons-en ! A la fraise et à la vanille ainsi que des morceaux de chocolats s’il te plaît, demanda Julie la grosse gourmande.
- Julie quand même, ce n’est pas très poli ! Mais bon je vais dire pareil alors, annonça Lara.
- Moi une part de brownie avec un soda sans sucre, demanda Rosalie l’originale.
- Et toi Lilly, tu prends quoi ?
- Rien, merci.
- Oh n’exagère pas ! Prends quelque chose tout de même.
- Non merci. Je n’ai plus faim.
- Il y a toujours une petite place pour une grosse gourmandise. C’est toi qui le dis à chaque fois.
- Ne nous fais pas croire ça. Que-est qu’il y a ?
- Elle a mal au ventre tout simplement, laissez là tranquille, la pauvre.
- Oh pauvre chérie, juste au moment du dessert.
- T’as pas de bol !
- Mais NON ce n’est pas ça ! Arrêtez !
- Lilly calmes-toi… Tu veux que je leur dise ?
- Oui s’il te plaît.
- Ben il n’y a que regarder derrière vous.
- Mais c’est… !
- Oh le remarquable et ravissant … On s’est même pas son prénom ! dit Rosalie perplexe.
- Comment elle peut l’inviter au restau alors qu’elle ne le connait que depuis hier ? demanda Julie, n’ayant pas vraiment réfléchi.
- Qui te dit qu’ils ne sont pas déjà rencontrés avant ?
- Et que c’est elle qui l’a invité au restaurant ? Ça m’étonnerait venant d’un gentleman !
- Il n’ait peut-être pas ce genre de garçon ! Que est qu’on en sait à prêt tout ?
- J’avoue…
- Bon moi je vais y aller, dit Kelly.
Elle se leva et pris son manteau en gestant un bref coup d’œil à la table d’en face.
- Je t’accompagne ? proposa alors Lara qui habitait juste en face de chez elle.
- Non merci, ça va.
- Ok.
- A lundi.
- A lundi ma Lilou !
- Moi non plus je ne vais pas tarder à rentrer les filles… dit à son tour Rosalie.
- Bon on paye et on y va alors ?
- D’accord.
- Tu rentres comment Julia ?
- J’appelle mon padre.
- Tu veux que moi et mon frère on te ramène ? Il est au cinéma, en face.
- Euh… Ok merci. C’est sympa.
- Et toi Rosi ?
- En scooter comme d’habitude.
- Ok. A lundi les amies !
- Bye.
Julie entra dans la voiture de Yann, le frère de Lara. Yann Sapira ! Toutes les filles rêveraient de monter dans sa voiture. Et elle depuis qu’elle était au primaire elle le voyait toutes les semaines. L’été en maillot de bain et le matin au petit déjeuner en caleçon. Lara lui répéter toujours :
- Tu pourrais faire un effort quand j’ai des amies à la maison !
Mais il ne l’écoutait pas et mangeait ses Chocapics sans un bruit. Il avait des yeux d’un bleu vif où on se perdait dans son regard hypnotisant et ses cheveux bruns et ébouriffés fascinaient toujours Julie. Il était grand et un peu costaud. Un portrait craché de Lara mais en garçon. Depuis qu’elle était petite Julie ou plutôt Juliette (comme il l’appelait à chaque fois), elle avait une certaine complicité avec lui. Ils se taquinaient souvent et ça ne la déplaisait pas pour autant. Elle l’aimait bien et lui aussi. Il était beau à tomber à la renverse et sûre de lui. Elle était magnifique et téméraire.
- Alors comme ça on ramène Juliette ? demanda-t-il aussitôt qu’il vu une tête blonde ouvrir la portière.
- Oui ça te dérange ?
- Oh non pas du tout ! Bien au contraire, je suis content de te revoir ma Juliette.
- Ah merci.
- On te ramène je suppose ?
- Oui s’il-te-plaît.
- Pas de soucis je connais le chemin.
- Merci, c’est gentil.
- Tu aurais pu dormir à la maison vu que nos parents ne sont pas là. C’est dommage !
- Oui… C’est une bonne idée. Tu n’as qu’à appeler ton père. Ça ne le dérangera pas je pense.
- Oui je l’appel.
Quelques minutes plus tard, le père de Julie fut d’accord pour qu’elle reste dormir ce samedi soir mais qu’elle rentre le dimanche après-midi pour s’occuper de l’anniversaire ses frères jumeaux. Elle accepta et annonça à Yann et Lara que son père était d’accord. Yann fut fou de joie :
- C’est génial !
- Ouaip.
- Et toi tu ne rentres pas dans notre chambre ok ?
- Ok pas de soucis, ça va.
- Mouais, fais attention.
- C’est bon ne t’inquiète pas ma petite sœur chérie.
- Haha ! dit Lara, ironique.
Une fois arrivée chez Lara, elles posèrent leurs affaires et s’assirent sur le canapé confortable, devant leur série préférée.
- Pff… ! C’est pour les filles ça ! râla son frère alors qu’il venait de se joindre à elles, un paquet de chips et une bouteille de soda à la main.
- Et tu peux me dire ce que tu as devant toi, à cet instant précis ?
- Des filles ? Mouais…
Julie prit un coussin et le tapa. Ils rigolaient et tombèrent l’un sur l’autre par terre. Ayant raté la perspective de tomber sur le canapé ou le fauteuil. Il avait sa main sous les jambes de Julie et celle-ci son front contre le sien. Elle devenu alors toute rouge et se releva.Lara, qui ne les regardait pas leur demanda pourquoi ils avaient des plumes dans les cheveux.

- Je suis désolée Julia mais j’ai vraiment mal à la tête.
- Ah mince. Prends un médicament !
- C’est déjà fait mais je me sens terriblement fatiguée. Ça ne dérange pas trop si je te laisse avec mon frère ?
- Non du tout, repose-toi pour être en forme demain.
- Il y a quelque chose de spécial demain ?
- Quand même tu n’aurais pas oubliais l’anniversaire de…
- Nathan et Mathieu !
- Oui ! Tu m’aideras à tout préparer avec les filles, j’espère ?
- Evidemment !
- Tant mieux par ce que je compte sur toi.
- Ne t’inquiète pas ma chérie. Bon à demain alors.
- Dors bien !
Quelques minutes plus tard après que Lara s’est couchée, Yann eut vite fait d’aller chercher d’autres rations de chips et de soda pour que Julie soit comblée.
- Attention laissez place mademoiselle !
- Miam.
- Alors tu n’as toujours pas de copain à ce que je vois ?
- Euh… Non mais comment tu le sais ?
- Instinct masculin ! Non je plaisante, c’est juste que si tu en avais un il serait venu te chercher au restaurant.
- Ah … Oui.
- Tu reveux des chips ?
- Non merci ça va. Je suis un peu fatiguée aussi.
- Mais c’est que vous n’êtes pas de grandes fêtardes vous ? Hein ?
- Oh si. Moi la première mais là… Je n’ai qu’une envie c’ets de me reposer.
- Eh bien allonge-toi, je t’en prie.
- Mais euh… ça ne te dérange pas ?
- Non non, ne t’inquiète pas.
- Très bien…
Julie s’endormit calmement sur son tendre ami Yann.
Quelques heures après, elle se réveilla, il était 2 heures du matin. Elle s’aperçu qu’elle avait ses mains sur le torse de Yann, lui assis et elle allongée contre lui. Ça ne la déplaisait pas et elle se rendormit aussitôt.
Le lendemain matin Lara se réveilla de bonne heure et aperçu son frère et sa meilleure amie l’un contre l’autre, dormant paisiblement. Elle fut prise de surprise et sursauta.
- Mais qu’est que… ! Oh mon dieu !
Une demi-heure plus tard suffit pour qu’ils se réveillent. Lara ne se gêna pas pour faire le maximum de bruit possible. Puis au bout d’un moment elle leur dit :
- Salut les TOURTEREAUX !
- Ah… euh… Salut.
- Bien dormis ?
- Euh… Ouais.
- Yann tu peux aller plus loin s’il-te-plaît ?
- Plus loin ? Ouais c’est-à-dire ?
- J’aimerais parler à ma chère et tendre Juliette, en privé !
- Ok ok, je vais me doucher.
- Bon que les choses soient claires, qu’est que tu as fait avec mon grand frère ?
- Mais rien je t’assure ! Je me suis juste endormie sur son épaule… Et voilà ! C’est tout.
- J’espère bien ! Parce que je te signale qu’il est bien plus vieux que toi.
- Juste trois ans d’écart.
- Oui mais tu n’as que 15 ans Julia ! 15ans !
- Oui et toi tu n’en a que 14 alors ce n’est pas la peine de me faire la moral. Il ne s’est rien passé et je ne l’aime pas.
- Tu en es sûre ?
- Certaine.
- Tu sais Julia, je t’ai bien observé depuis quelques temps et… il me semble qu’il de plait. Je dis bien « il me semble… ».
- Yann ?
- Oui qui d’autre ?
- C’est vrai qu’il est pas mal… mais…
Elle parla en mêlant ses mots et devenu de plus en plus timide.
- JULIA !!!
- Quoi ?
- Tu es amoureuse !
- Non mais… Euh… NON !
- JULIA EST AMOUREUSE ! JULIA EST AMOUREUSE !
- Chut ! Mais tais-toi voyons, ton frère va t’entendre.
- Alors ça veut dire que oui ?
- Ben… Euh… Je crois bien que oui.
- Avec mon frangin ! C’est une nouvelle FANTASTIQUE !
- Ne le cri pas sur tous les toits non plus !
- Mais oui ma chérie, ne t’inquiète pas.
- Il est tellement beau, et quand il m’a pris dans ses bras hier… Je me sentais si … légère et comblée de bonheur. C’est comme si j’avais des ailes et que je pouvais volée. C’est difficile à expliquer.
- C’est l’amour ! Ah, le pouvoir de l’amour. On en rêve toutes. En tout cas je suis contente que ce soit mon frère, même si parfois il est mal élevé et qu’il me casse les pieds !
- J’aimerais tant le lui dire. Mais je ne sais pas comment faire. Tu sais s’il est célibataire ?
- Oui. En tous cas il ne m’a jamais parlé de personne. Tu veux que je lui parle de toi ?
- Oh oui ! Mais, discret… Ok ?
- Mais oui, mais oui. Et aucune des filles ne le savent ?
- Non, aucune.
- Et tu conte le leur dire ?
- Eh bien, je ne sais pas… Qu’est que tu en pense ?
- Je pense que tu devrais leur dire. Tu sais très bien que tu peux faire confiance à Rosi et Kelly !
- Ouais, t’as raison.
- Super !
- Je vais y aller moi. Je dois aider mon père…
- Ok. A tout de suite.
Une demi-heure plus tard, Yann, s’apercevant que sa sœur et Julie étaient déjà habillées, il dit à Julie :
- Tu parts déjà ?
- Oui.
- Ok, bon… ben à cette aprèm alors Juliette?
- Oui. A tout à l’heure.
Il lui donna deux baisers sur la joue qui la firent aussitôt devenir rouge comme sa jolie robe (mise exprès rien que pour lui). Lara lui fit un câlin comme si elle n’allait pas la voir avant 3 semaines.






Chapitre 2 : Une fête désastreuse

- Kelly, c’est toi qui as pris mon mascara ?
- Non, j’ai le mien ! Et toi tu n’aurais pas vu mon foulard rayé bleu et noir ?
- Non, je ne sais pas où il est.
- Ok… Mais où j’ai bien pu le mettre ?
Kelly repensait à son prince charmant. Celui qu’elle avait vu au collège hier et avant-hier… Elle voulait absolument apprendre à le connaitre. En plus, il connaissait déjà Alice donc c’était un GROS obstacle pour la vie futur. Elle l’imaginé en train de l’embrasser. BERK ! Elle enleva toutes ces mauvaises pensées et fila se préparer.
Comme à chaque fête, le père Centares invitait les amies de Julie et leur famille (les parents, les sœurs et les frères). Car les parents des filles étaient très amis, depuis que leurs chères petites se voyaient régulièrement.
Julie demanda à son père :
- Maman vient ?
- Je ne sais pas… Tu sais c’est compliqué avec son travail. Je ne pense pas qu’elle va venir, mais plutôt la semaine prochaine.
- Oui. C’est TOUJOURS compliqué ! Elle pourrait tout de même venir pour les 11 ans de ses fils !
- Oui je sais ma puce mais…
- Il n’y a pas de mais ! C’est toujours pareil avec elle. Et vous, vous comptez quand divorcer ?
- Quoi ? Mais nous n’avons jamais parlé de divorce, ce n’est pas par ce qu’elle n’est pas souvent à la maison que nous ne nous aimons plus.
- Pas souvent là ? Tu plaisante j’espère ? Elle n’est JAMAIS là. Jamais quand on a besoin d’elle. JAMAIS !
Elle claqua la porte de sa chambre et sauta sur son lit pour enfin pleurer. Les larmes coulaient sur ses joues pendant que son chat, Grisouille, lui lécha la main. Sa mère lui manquait, même si elle la détestait. Milly (sa sœur) toqua à la porte.
- Je peux entrer ?
- Vas-y.
- Ne pleure pas !
- Je ne pleure pas !
- Alors c’est quoi ce mascara qui coule, ce coussin tout mouillé et ce visage si triste ?
Milly pris sa sœur dans ses bras qui éclata en sanglot. Elles étaient très liées depuis toutes petites. Julie était la fille téméraire qui n’avait peur de rien et Milly la fille calme et reposée qui résonner souvent sa grande sœur (le monde à l’envers). Elle n’avait qu’un an de moins que Julie donc elle s’entendaient à merveille.
- Aller ça va aller… On n’a pas besoin de maman, on va lui prouver qu’on peut se débrouiller sans elle. Ok ?
- Ok.
- Elle te manque… ?
- Oui. Mais je la déteste quand même.
- Mmh.
- Et toi ?
- Pareil. Allez, on va se faire une petite beauté pour accueillir tout le monde. Il ne faudrait pas qu’il voit se visage si triste et taché de mascara ? Non ?
- Haha ! Ok…
- Aller ! Au boulot… Un peu de poudre, du mascara WATERPROOF, un peu de crayon, du gloss … ! MAGNIFIQUE ! Ah tu es splendide Julie !
- Très drôle… !
- Non, ce n’est pas drôle ni ironique. Tu es magnifique. J’aimerais tant avoir des cheveux comme toi ! Moi ils sont tout plats et n’ont aucune forme.
- Mais non Millynou, ils sont superbes !
- Merci ma sœur chérie.
- Haha.
Et elles éclatèrent de rire ne sachant pas bien pourquoi. Peut-être à cause du mascara qui coulait sur les joues de Julie ou bien à cause des grimaces que les deux sœurs se faisaient à chaque fois qu’elles disaient des phrases peu cohérentes ou bien ironiques. Il suffit qu’une seule riait pour que l’autre face la même chose, comme deux jumelles.
Rosalie était déjà prête, comme d’habitude. Elle avait enfilait un bermuda bleu jean, son tee-shirt préféré et des spartiates. Elle s’était fait une couette haute et ne s’était pas maquillée. Elle mit ses lunettes, alluma son ordinateur et alla sur MSN. Immédiatement elle vit que Kelly était connectée.
- Hello Lilly !
- Salut Rosi.
- Ça va ?
- Ouais et toi ?
- Génial. Tu vas être contente… !
- Quoi ?
- J’ai son adresse.
- L’adresse à qui ? De quoi tu parles ?
- A ton prince !
- Mon prince ? Explique-toi.
- Ne joue pas à la plus idiote, tu vois très bien de quoi je parle. Il s’appelle Maxime DeLagois. J’ai son adresse MSN.
- Et… Comment as-tu eu son adresse ?
- Devine ? J’ai cherchais dans les amis d’Alice, tiens donc !
- Houa! Rosalie est une fille SUPER intelligente ! J’y aurais pas pensais.
- Haha, très drôle. Evidemment que je suis intelligente ! Bon je te la passe ?
- Comme tu veux.
- Aller, t’en meurs d’envie ?
- Ok ok, vas-y.
- maxdelagois@hotmail.fr
- Merci.
- Et maintenant qu’est que tu vas faire ?
- Je vais le demander en ami.
- Et… Ensuite ?
- Rien.
- Mais parle-lui !
- Et qu’est que tu veux que je lui dise ? Il ne sait même pas que j’existe.
- Mais si voyons, ne sois pas pessimiste, déjà !
- Bon ok, on verra après l’anniversaire. RVD chez moi 16h.
- Ok
- Bsx
- A toute !
Tout le monde se retrouvèrent, pile à l’heure pour l’anniversaire de Nathan et Mathieu. De vrais têtes d’ange mais… Il ne faut pas se fier aux apparences. Ils coururent partout allant chercher leur amis et jouèrent au football. Une passion pour ses jumeaux.
Lara, Kelly et Rosalie étaient arrivées les premières en compagnie de leur famille. Elles retrouvèrent immédiatement leur amie.
- Hello ma Julia !
- Salut.
- Ça ne va pas ?
- Si si…
- Raconte-nous !
Et puis Julie raconta que sa mère n’allait surement pas venir avant la semaine prochaine et qu’elle détestait être séparée d’elle aussi longtemps. Elle se retenu de pleurait devant ses amies mais les larmes lui montèrent mais elle ne le montra pas, se cachant avec ses cheveux et ses mains (d’où l’intérêt d’avoir des cheveux longs et volumineux).
- Pense qu’il y a Lucile qui va bientôt arrivée !
- Oh oui ! Il me tarde de la revoir.
- Tiens ce n’est pas elle par hasard ?
Soudain une voiture aux couleurs hippies et colorées, arriva. Ça, c’était le portrait craché de sa sœur Lucile ! Elle a toujours fait l’originale de la famille, même à ses 20 ans.
- Lulu !!!
- Julinette !
Il faut savoir que Julinette était le surnom de Julie donné par sa sœur. Seule et elle seule avait le pouvoir de l’appeler comme ça.
- Comme ça me fait plaisir de te revoir !
- Oh moi aussi si tu savais !
Elles parlèrent durant des heures pendant que les jumeaux soufflèrent leurs bougies et ouvrèrent leurs cadeaux. La fête était réussite comme n’importe quelle fête des Centares. C’était toujours un réel succès. Soudain le frère de Lara alla parler à sa tendre amie Juliette :
- Salut ma Juliette !
- Coucou.
- Ça va comme tu veux ?
- Super et toi ?
- Génial. Si ça ne te dérange pas je voudrais te présenter quelque un.
- Oui, à qui ais-je l’honneur ?
Derrière Yann, apparu une tête brune et un air méfiant. L’individu avait au moins trente centimètres de talons, une décolletée plongent et une mini-jupe très très courte.
- Salut, je m’appelle Sarah.
- C’est ma petite amie.
- Quoi ?
- Yann et moi on est dans la même classe de Terminal sauf que moi j’ai redoublé, annonça-t-elle, triomphante comme si elle venait de gagner la partie.
- Ça ne va pas ?
Julie n’en croyais pas ni ces yeux ni ses oreilles. Tous ses rêves avec lui, tous ses espoirs… Tout était bel et bien perdu. Elle l’aimait tant, depuis si longtemps et voilà que cette « Sarah » débarque pour effacer les rêves inespérés de Julie. Elle partit en pleure et retourna dans la maison. Elle éclata en sanglot et encore une fois, son coussin en faisait les frais. Yann et sa petite amie ne comprenaient pas sa réaction, ou ne voulaient peut-être pas l’admettre. Depuis si longtemps elle espérait qu’un jour… Il viendrait lui parlait en prononçant ces mots si attendus par les filles, juste trois petits mots qui peuvent changer toute une vie : « Je t’aime ». Ses rêves brisés et sa mère absente, elle ne pouvait que pleurer et être en colère. Elle sanglota, encore et encore… Soudain, trois têtes apparurent en même temps.
- Julia !!!
Elle ne répondit pas.
- Oh Julia, dit la première tête.
Kelly s’approcha de Julie et lui caressa l’épaule.
- Ne pleure pas ma chérie !
Lara et Rosalie s’assirent à côté de l’adolescente qui n’avait toujours pas prononçait un mot.
- Que s’est-il passé voyons ?
- Ton frère !
- Qu’est-qu’ il a encore fait ?
- Tu n’es pas au courant ?
- Non. De quoi ?
- Il a une copine !
Les yeux grands ouverts de ses amies, firent sangloter de plus en plus Julie.
- Non, pas possible ! Il ne m’en a jamais parlé et je ne l’ai jamais vu.
- Une certaine Sarah. Qu’il a rencontré en vacances.
- Oh oui, je me rappelle ! Mais ils ne m’ont jamais dit qu’ils étaient ensemble.
- Eh bien maintenant tu le sais, dit alors l’adolescente en colère et tellement déçue.
- Oh ne pleure pas…
- Il ne m’aimera plus jamais à présent ! JAMAIS !
- Il ne faut jamais dire jamais, car tu sais cet été j’ai bien vu que c’était une fille à mec.
- C’est-à-dire… ?
- Eh bien, qu’il n’y a que le physique qui l’intéresse.
- Non mais tu l’a vu habillé ? s’interpela alors Kelly.
- Elle n’en vaut pas la peine, dit alors Rosalie pour ajouter son petit grain de sel.
- Et puis tu ne vas pas pleurer pour ça, ok ? On est là nous ! Je suis sure qu’il pense toujours à toi…
- Oh oui. Il tient beaucoup à toi ! Je sais tout de mon frangin.
- Ouais ouais… Mais je ne suis rien qu’une amie.
Julie remit sa tête sans son coussin sachant très bien que ses amies n’allaient pas partir pour autant.
- Ça vous dérange si je vous disais que j’ai envie d’être un peu seule ?
- Alors ça non ! Tu vas t’apitoyer sur ton sort encore pleuré ! Hors de question ! protesta alors Kelly face à la question de son amie.
- Et alors ça te dérange ?
- Eh bien oui. Enormément même ! Je n’aime pas quand tu te fais du mal pour rien.
- Pour rien ?
- Enfin non ce n’est pas ce que je voulais dire…
- Laissez-moi tranquille.
Rosalie et ses amies ne voulaient certainement pas laisser leur amie toute seule.
- Mais Julia sois raisonnable.
- Rosi à raison, on peut rester dormir chez toi. Nos parents seront d’accord et ça te fera le plus grand bien !
- Oui, comme ça on te changera les idées !
- Non, non et encore non ! Ok ? Fichez-moi la paix ! Et sortez toutes de ma chambre !
- Julie…
- Je veux rester SEULE ! Toute seule ! Sans personne ! Comprendo ?
- Ok comme tu voudras, dit Lara d’un air déçue.

Les trois amies partirent, tristes pour Julie. Si seulement elle les avait écouté, pour une fois. Sans un mot Kelly et ses amies fermèrent la porte derrière elle pour retourner dans le salon, ou se déroulait la fête.



( Bon je sais que c'est très long... ) J'aimerais votre avis ;D

Anna.B
Meilleure Photographe d'Amitié ♥

Féminin Gémeaux Chien
Messages : 161
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 22
Localisation : Cherche toujours :D
Emploi/loisirs : Photo,dessin,écriture, Msn x)
Humeur : Heureuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par Anna.B le Mer 2 Mar - 0:20

Je sais que c'est long... ^^

Anna.B
Meilleure Photographe d'Amitié ♥

Féminin Gémeaux Chien
Messages : 161
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 22
Localisation : Cherche toujours :D
Emploi/loisirs : Photo,dessin,écriture, Msn x)
Humeur : Heureuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par Anna.B le Mer 2 Mar - 13:47

.. Personne n'a envie de tout lire, je comprends... :' (

Anna.B
Meilleure Photographe d'Amitié ♥

Féminin Gémeaux Chien
Messages : 161
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 22
Localisation : Cherche toujours :D
Emploi/loisirs : Photo,dessin,écriture, Msn x)
Humeur : Heureuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par Anna.B le Sam 19 Mar - 17:29

Voili Voilou quoi.............

Anna.B
Meilleure Photographe d'Amitié ♥

Féminin Gémeaux Chien
Messages : 161
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 22
Localisation : Cherche toujours :D
Emploi/loisirs : Photo,dessin,écriture, Msn x)
Humeur : Heureuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par M la nymphe le Mer 4 Mai - 20:23

Désolée, je n'ai eu le courage de lire que le prologue mais je compte bien lire les 2 premiers chapitres un autre jour ! Wink

M la nymphe

Féminin Poissons Chat
Messages : 1396
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 17
Localisation : мα∂є ιη ƒяαηcє
Emploi/loisirs : ℓуcє́єηηє
Humeur : נσуєυѕє

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par Ninny33 le Mer 4 Mai - 20:50

Tiens ? Je n'avais jamais vu ce sujet en fait... Uu"
*Ou alors il y a longtemps et sur le moment je n'ai pas eu le courage de lire...*

Détestant lire sur l'ordinateur *Pourquoi on n'inventerait pas des versions imprimables de Jenova Project ?*, je vais essayer de l'imprimer et de lire tout ça quand l'envie m'en prendra...
^^"
Mais en ce moment, nous sommes un peu débordés de tout côté avec l'HDA, les exposés, les lycées... Bref... Je ne peux te promettre mon avis tout de suite...

Ninny33

Féminin Lion Rat
Messages : 837
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 20
Localisation : À environ une heure de route de Bordeaux (33)
Emploi/loisirs : Pet-Sitter
Humeur : Les gens sont quand même des grands salauds.

Voir le profil de l'utilisateur http://Aidoku-Ninny.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par Anna.B le Jeu 5 Mai - 12:59

Ok Ninny33 je te comprends. Moi c'est pareil x)
Merci M la Nymphe c'est déjà un début ;DD

Anna.B
Meilleure Photographe d'Amitié ♥

Féminin Gémeaux Chien
Messages : 161
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 22
Localisation : Cherche toujours :D
Emploi/loisirs : Photo,dessin,écriture, Msn x)
Humeur : Heureuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par M la nymphe le Jeu 5 Mai - 15:13

Bon, j'ai lu le 1, plus que le 2 !
Mais, pour un autre jour!
Ah oui aussi, j'aime bien l'histoire! Wink

M la nymphe

Féminin Poissons Chat
Messages : 1396
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 17
Localisation : мα∂є ιη ƒяαηcє
Emploi/loisirs : ℓуcє́єηηє
Humeur : נσуєυѕє

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par M la nymphe le Sam 7 Mai - 14:26

J'aime toujours autant et j'ai lu le 2!!! Very Happy

M la nymphe

Féminin Poissons Chat
Messages : 1396
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 17
Localisation : мα∂є ιη ƒяαηcє
Emploi/loisirs : ℓуcє́єηηє
Humeur : נσуєυѕє

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de quatre amies.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum