Trucs de filles
Coucou ! Tu viens d'atterrir sur Trucs de Filles, un forum rien que pour les filles ! Si tu veux t'inscrire, clique sur "S'enregistrer". Remplis les champs. Ça y est, t'es inscrite ! Une fois que c'est fait, va lire les règles dans "A lire absolument", puis, va te présenter dans "Présentations". Attention, la présentation est OBLIGATOIRE.
En espérant te revoir souvent ici, je te souhaite de bien t'amuser !

[Sans titre pour le moment ^^']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:47

~RÉSUMÉ~
Depuis quelques temps, le monde connaît une catastrophe mondiale. Déjà qu’il est partagé en deux parties, le côté où se sont développés la science et la technologie et le côté qui est resté simple, bannissant tout ce qui provenait de là-bas, la mort a été déréglée et multipliée par des scientifiques ! Mais est-ce vraiment un accident ?
Caché sous le nom de l’E.M.P.I.R un grand complot se prépare…Quel sera le prix à payer ? Tout n’est plus qu’une question de temps, le compte à rebours à commencé…La première mission : éliminer les Perturbateurs, les Rebelles et soumettre le côté « simple » du monde, qui n’est pas prêt de se laisser dominer si simplement !
Pourtant, quelques personnes élues, les Lumes dont l’E.M.P.I.R les fait passer pour d’atroces monstres, ont pour Tâche d’empêcher les forces du mal de s’emparer de la planète, à leur risque et périls. Ennemis mondiaux, ils sont traqués sans pitié et toutes les personnes les côtoyant devront être exécutées…
Or, qui sont ces Patrouilleurs très puissants dont l’identité est tenue cachée ? Quel est leur rôle ?
Et cette légende qui raconte que seule la Grâce née de l'union de l'amour et la mort saura renouer la vérité, est-elle vraie ? Que signifie-t-elle ?
La vie d’Annaëlle, une adolescente normale vivant du côté « simple » se voit bouleversée le jour où la mort vient frapper à sa porte. Emmenée par deux personnes plutôt particulières dans une école très étrange dans le côté « Maître » du monde, elle devra s’adapter à sa nouvelle vie…Pourtant, la jeune fille n’est pas au bout de ses surprises.
Pendant ce temps, la mystérieuse Shadow poursuit une quête dangereuse, le jeune Valentin tombé de nulle part tente désespérément de retourner chez lui et Meora est bien décidée d’accomplir son but…traquée par toute une armée .
Une seule règle : Ne baissez jamais la garde…


[size=9]~PERSONNAGES~
Désolée si ils ont l'air d'avoir tous le même âge ._.
Spoiler:


L'héroïne de l'histoire, Annaëlle, 14 ans.
Spoiler:


Harmonie. Non, malgré ses cheveux blancs, ce n'est pas une vieille, elle a 15 ans.
Spoiler:


La petite soeur d'Annaëlle, Léonie. 12 ans. Elle est très intelligente pour son âge.
Spoiler:


Ira Severity. D'un âge plutôt mûr, mais elle reste bien conservée.
Spoiler:


Honorius Cléophas. âge incconu.

Spoiler:

C'est Mina qui partage la chambre d'Harmonie & Anna, elle a 15 ans

Spoiler:

Elle, vous la connaisez pas encore. Kita Lowell, le "chienchien" de Nathaniel
Une vraie peste, comme je les aime xD

Spoiler:

Shadow. On ne sait rien du tout d'elle...
.

Spoiler:

Valentin Noor, un personnage étrange...

Spoiler:

Meora Nissa Joy.
C'est aussi un personnage un peu particulier.




Dernière édition par LiightBlue. le Sam 28 Aoû - 12:05, édité 3 fois

Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:48

~AVANT TOUTES CHOSES~

JE TIENS À M'EXCUSER D'AVANCE POUR :

- LES PASSAGES BÂCLÉS.
- LE VOCABULAIRE PEU RECHERCHÉ.
- LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE.

MAIS J'ÉCRIS TOUT CELA RAPIDEMENT ET JE NE RELIS PAS MES TEXTES.
JE FAIS CHAQUE FOIS RE-CONTRÔLE DE LA SYNTAXE, DU VOCABULAIRE & DE L'ORTHOGRAPHE DEPUIS LE DÉBUT QUAND J'AI ÉCRIS PAS MAL ET QUE JE COMMENCE À SATURER.

© CETTE HISTOIRE A ÉTÉ INVENTÉE PAR MOI, TOUTE REPRODUCTION PARTIELLE OU TOTALE EST INTERDITE.

« LES PERSONNAGES ET LES SITUATIONS DE CE RÉCIT ÉTANT PUREMENT FICTIFS, TOUTE RESSEMBLANCE AVEC DES PERSONNES OU DES SITUATIONS EXISTANTES NE SAURAIT QUE FORTUITE.»

MERCI.






«...ON RACONTE QU’UN JOUR, À L’AUBE DE JUILLET, NAQUIT LA GRÂCE DE L’UNION ENTRE LA MORT ET L’AMOUR. SEUL CE PETIT ROI SAURA RENOUER LA VÉRITÉ...»

Prologue*

Et il s’avança dans la pénombre telle une ombre déchue…
Je n’avais jamais rien vu d’aussi effrayant, et pourtant…Pourtant, il m’attirait, comme un aimant.
Curieusement, je risquai à pencher ma tête sur le côté pour mieux le voir. Ses yeux perçant se reflétaient dans l’obscurité, ce qui lui rendait un aspect encore plus inquiétant.
La respiration haletante, de peur qu’il ne m’ait remarqué, je me plaquai à nouveau contre le mur grisâtre et froid comme l’ambiance pesante dans l’air et je fermai les yeux en tentant désespérément de reprendre mes esprits.
Mais au fur et à mesure qu’il approchait, je sentais toute la tristesse du monde s’abattre sur moi. Je suffoquais dans mon coin, j’essayais de reculer mais j’étais paralysée.
Mes os étaient glacée, mon cœur battait à tout rompre…
J’avais néanmoins une certaine soif de curiosité qui n’était guerre étanchée…J’avais peur, mais je voulais le voir.
Je voulais qu’il vienne…
Encore un peu…
Je découvris un pan déchiré de sa longue cape ténébreuse tandis qu’il s’avançait, roulant presque sur le sol, flottant de quelques centimètres. Sa main osseuse se tendit devant lui et me frôla…
Je tressaillis. Je reculais. Je m’écrasais encore plus contre le mur…Son regard sans expression s’était posé sur moi. Je n’arrivai à distinguer son visage recouvert d’une large cape, dans le noir…Il n’y avait que ses minuscules yeux qui brillaient…
Puis, je vacillais dans les ténèbres.


Dernière édition par Liightning le Jeu 5 Mai - 14:46, édité 2 fois

Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:48


    Chapitre 1 *

    L'ULTIME MISSION


    « L’illusion d’un monde parfait n’était qu’éphémère. Qui avait été aussi naïf pour y croire ? Ce monde trop parfait pour être vrai était sali par les mensonges, par les secrets… La réalité allait faire mal. Oui, Le monde parfait n’existait pas. Et il était décidé que le sang ne coulerait plus pour cette paix illusoire…Tout éclatera au grand jour, semant la révolte...Et surtout la terreur. Personne ne peut s’opposer au destin. Personne ne contrôle le hasard… Des secrets planaient encore au-dessus de nos têtes. Il suffisait d’une parole, d’un mot, et tout pouvait basculer. Dans le meilleur… comme dans le pire… »

    - Vingt-deux heures quarante-cinq et six secondes. L’endroit est désert, il n’y a aucun danger pour le moment.
    La brume qui se mêlait à la pénombre empêchait Shadow d’y voir clair, et son cœur s’emballait un petit peu. Elle inspira un bon coup. Elle ne devait pas avoir peur, après tout, cette mission était purement basique…Elle l’avait déjà fait des dizaines de fois. Et même plus. Fermant les yeux une fraction de seconde pour se calmer, elle reprit son petit enregistreur et jeta un coup d’œil bref aux environs. Rien. Toujours déserts.

    - Commencement de la mission. Vingt-deux heures quarante-sept et deux secondes.

    Bien décidée à terminer ce qu’elle avait à faire, Shadow s’avança à pas de félin près de l’immense manoir qui se dressait devant elle. La bâtisse semblait tomber en ruine. Dans tous les cas, elle devait être abandonnée. Doucement, la jeune femme ouvrit la porte du vieux bâtiment délabré, ce qui provoqua un grincement sonore. Elle grimaça. Un léger clapotement de gouttes d’eau résonnait dans le hall d’entrée. Certainement une fissure dans le toit mal isolé…

    Lentement, elle continua d’avancer. Shadow avait toujours été intrépide, depuis sa plus tendre enfance, mais ce trait de caractère s’était d’avantage développé en grandissant. Elle ne connaissait pas le danger, elle n’avait peur de rien. De sa démarche élégante, elle traversa toute la pièce. Malgré sa taille fine, la jeune femme était très forte physiquement, et n’éprouvait aucune difficulté en combat rapproché, quel que soit son ennemi : homme ou femme. Sa longue chevelure noire se soulevait à chacun de ses pas, et, son regard était si résolu, que ses yeux très clairs, d’un gris pâle tiraillant presque au violet, semblaient pouvoir transpercer n’importe quoi qui aurait pu se trouver sur son passage à cet instant là.

    Quelque chose clochait. D’après la poussière accumulée sur le sol et contre les fenêtres, les vieux meubles qui servaient à présent d’habitat aux araignées et l’atmosphère humide qui régnait dans la pièce, l’endroit n’était plus habité depuis longtemps. Alors que venait-elle faire ici ? Pourquoi lui avait-on signalée une alerte dans cet endroit même ?

    Subitement, une partie du plafond s’effondra, et elle eut juste le temps de bondir en avant pour se protéger des éclats. Habilement, elle atterrit sur le sol et se releva en exécutant une culbute avant, sa dague dans une main et son enregistreur dans l’autre.

    - Effondrement du plafond à vingt-deux heures cinquante-deux alors que l’endroit est abandonné…, chuchota-t-elle.

    Alors, elle vit s’avancer une créature qui prenait forme humaine petit à petit. Néanmoins, elle restait horriblement l’aide, et Shadow eut un haut le cœur. Ses yeux exorbités ressemblaient à deux rubis, scintillant dans l’obscurité, tandis que ses os saillaient sous sa peau grisée et fripée. Ses lèvres exsangues s’entrouvrirent lentement, laissant échapper un grognement glauque.

    - Shadow, ainsi tu es tombée dans le piège.

    La jeune femme fronça les sourcils. Elle marmonna deux mots dans son enregistreur avant de s’élancer vers la créature qui demeurait impassible. Quand elle voulu la trancher de sa dague, le monstre la balaya d’un simple mouvement du bras, l’envoyant contre le mur, à l’autre bout de la pièce. Shadow se releva avec peine. Bien qu’elle eût une résistance physique impressionnante, beaucoup plus élevée que la plupart des gens, elle eut l’impression que tous ses membres étaient brisés. Comment cette chose si frêle pouvait-elle être dotée d’une telle force ?

    - Quel piège ?, lança froidement la jeune femme en direction de la créature qui fit quelques pas en avant.

    - En cet instant même, une créature du Chaos s’attaque à un des Élus potentiels. Et toi, tu es là, en face de moi. Et tu ne peux rien faire. Une personne va mourir à cause de toi. Une personne importante, ainsi que sa famille, et tu ne peux pas lui venir en aide… Tu t’es trompée, avoue-le. Tu n’as pas su détecter la deuxième alerte. Tu as échouée, et ton histoire s’arrête ici, Shadow. Quel dommage, un tel gaspillage…Si tu avais été, ne serait-ce qu’un petit peu plus sage, tu aurais pu devenir quelqu’un de bien. Hélas, ton destin en a voulu autrement.

    Pendant qu’il parlait, le monstre avait rallongé ses bras et tenait fortement la jeune femme contre le mur en pierre. Il ressemblait de plus en plus à un humain, et avait tant rajeuni qu’il en devenait presque charmant, élégant. En effet, il s’était nourri du sang qui coulait de la lèvre inférieur de Shadow. Ce monstre…Cette créature…Elle ne l’avait jamais vu. Elle n’en avait jamais vu de si puissant. Comment le détruire, si elle ignorait sa race et son appartenance ? Elle serra les poings à tel point qu’elle sentait les irrégularités du manche de sa dague dans la paume de sa main droite et elle se concentra le plus fort possible, les yeux fermés. Elle sentait lentement une grande puissance bouillonner en elle.

    - Un dernier mot ? Une prière pour adoucir ta mort ?, murmura le monstre qui à présent avait pris forme humaine..

    Shadow baissa la tête en bafouillant des mots incompréhensible avec difficulté. Elle avait tellement mal, elle se sentait compressée au niveau de la poitrine, ce qui l’obligeait à reprendre son souffle entre chaque syllabe. Elle espérait néanmoins que son rituel fonctionne. Elle n’aimait pas avoir recourt à ce genre de chose. A vrai dire, elle détestait. Les rituels étaient très difficiles, et réservés à ceux qui pratiquaient les invocations. De plus, là où elle vivait, personne n’avait jamais recourt à des invocations de ce type… Il se pouvait aussi qu’elle se soit trompée dans la formule à utiliser, qu’elle ait utilisée une formule pour un autre type de créature.

    Mais l’horrible monstre relâcha son étreinte. Une lumière émanait de lui, lui arrachant un hurlement. Il partit brusquement en fumée.

    Shadow retomba mollement sur le sol, comme une vieille poupée de chiffon qu’une petite fille aurait abandonnée. Les yeux fermés, elle avait joint ses mains sur la plaie au creux de son cou qui saignait encore.




Dernière édition par Liightning le Jeu 5 Mai - 14:45, édité 1 fois

Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:49


Chapitre 2 *

LA FACE CACHÉE DE LA VÉRITÉ

La femme, assise sur le siège passager, à l’avant de la voiture discutait calmement avec l’homme, plus âgé, qui se tenait à la place du conducteur avait ses bras croisé sur la poitrine et répondait sur un ton très courtois à son interlocutrice, en regardant le volant qui tournaient tout seul, le sinophile qui s’enclenchait lui-même, les vitesses qui se changeaient sans même qu’il ait besoin de faire quoi que ce soit. Il avait simplement désigné le lieu d’arrivé – un lieu que je ne connaissais pas du tout – et la voiture avait démarrée. Bien que ce fut très rependu de posséder ce genre de véhicule, je restai légèrement surprise. Mes parents n’avaient jamais eut confiance en ce genre de technologie futuriste et s’étaient contenté de garder les anciennes habitudes, conduire à la main. J’étais bien trop épuisée pour participer à leur conversation. Mon cauchemar m’avait épuisée et les conséquences désastreuses qui s’étaient produites quelques heures après n’avaient en rien amélioré mon état. Mes paupières devenaient de plus en plus lourdes, et bientôt je ne pus plus luter. Avant de quitter les lieux, Ira et Honorius, que je ne savais désigner autrement étant donné qu’ils n’avaient daigné se présenter, avaient pris soin d’effectuer un « transport d’urgence », comme ils l’appelaient, pour que mes parents, toujours inconscient bien que la femme eut dit qu’ils se réveilleraient rapidement, rejoignent un hôpital spécialisé pour ce genre d’accident grave. Ce n’était donc pas quelque chose de rare…Il y en avait eu d’autre avant eux ? Combien de victimes se trouvaient dans cet hôpital ?
Ira avait simplement sortit de la poche de son long manteau un petit objet étrange, réalisé quelques opérations sur ce dernier, puis elle l’avait posé entre mes parents, de manière qu’il les touche, tout les deux. Ils disparurent dans les secondes qui suivirent, sous mon regard inquiet. Percevant sans doute mon expression, Honorius m’avait expliqué qu’il s’agissait d’un « Téléporteur ambulancier », un objet rare, que possédaient uniquement les gens travaillant dans le Domaine d’Intervention d’Attaques Mortelles, plus communément appelé DIAM.

Jamais je n’aurai pu imaginer où j’allais atterrir deux jours après. J’avais passé tout le week-end sans adresser la parole à Mrs Severity et à Mr Cleophas (Respectivement Ira et Honorius que je devais désormais appelés par leurs noms), j’étais restée enfermée dans la minuscule pièce qui me servait de chambre. Severity était retournée dans mon ancienne maison – je ne sais pas quand, ni comment, d’ailleurs, vu que le voyage lui avait prit à peine une heure – et m’avait rapporté des valises pleines à craquer, débordant de tous mes vêtements. Ce fut le seul moment où je sortis de ma coquille car à table, je mangeais en silence puis je retournais à l’étage.

Mais le week-end terminé, Severity et Cleophas m’emmenèrent encore dans un nouvel endroit. Nous dûmes faires de longs kilomètres en voiture avant d’apercevoir enfin un gigantesque bâtiment en pierre qui surgissait au flanc d’une colline verdoyante, entouré de quelques arbres au feuillage dense. J’ouvris de grands yeux, impressionnée, avant de sauter immédiatement hors de la voiture quand celle-ci fut arrêtée. Au fur et à mesure que j’avançais en direction de l’énorme bâtisse, en oubliant si peu Severity et Cleophas, je devais relever la tête en arrière pour pouvoir tout contempler. Je me demandais bien où ils m’avaient encore amenée, mais j’étais tellement fascinée par les lieux que j’en oubliais tout le reste, c'est-à-dire, le tragique accident des mes parents, ma sœur portée disparue – enfin, annoncée comme morte, mais je refusais d’admettre cela, vu que ce n’était pas basé sur des fait réels, rien ne prouvait qu’elle n’était plus en vie – et le comportement étrange de Severity et de Cleophas qui connaissent mon prénom. Et mon nom, le connaissait-il ?

- Miss Ryan ? Où allez-vous ? Vous oubliez vos valises. Vous aurez tout le temps de découvrir cette école, mais en attendant, s’il vous plait, veuillez nous suivre.

Surprise, je me retournai lentement, avec un petit sourire en coin que je ne pus expliquer. Je retournai lentement vers eux deux et tendis mon bras pour prendre ma valise. Severity hocha la tête pendant que Cleophas souriait chaleureusement et j’attendis qu’ils se décident à y aller, avec un regard qui traduisait mon attente d’explication.

La femme lança un petit coup d’œil à Cleophas qui ne put s’empêcher de sourire, avec un hochement de la tête. Moi, je continuais à les fixer intensément pour qu’ils m’expliquent où nous étions…

- Voici notre prestigieuse école. Elle forme toutes sortes de jeunes pour lutter contre les forces du chaos qui se préparent. Enfin, assez de blablas, nous allons te laisser découvrir cela par toi-même. Après tout, on ne fait pas meilleure découverte qu’avec soi…Juste, avant que tu ne partes à l’assaut de cet établissement, je te prie de bien vouloir passer au détecteur de Classe. Comme tu es en retard, vu que les cours ont commencés il y a déjà un mois, tu dois le faire maintenant. Mais tout le monde à déjà passé par là. Ce n’est pas douloureux, rassure-toi…

Incrédule, je dévisageais Honorius qui m’expliquait de quoi s’agissait leur espèce d’école. Chez quelle bande de fous étais-je encore tombée ? Le professeur dont j’ignorais encore quelle branche il enseignait et la femme d’âge plutôt avancé me fille signe de les suivre à l’intérieur. Le hall était immense, bien décorée, mais je m’attarderai là-dessus plus tard, d’abord, je devais passer au détecteur de Classe. Après avoir Zigzaguer à travers une infinité de couloirs, nous arrivâmes enfin dans la salle du détecteur.

Une immense pièce sombre et très simple, aux allures légèrement magiques sur les bords…Au milieu, trônait un espèce d’écran tactile éclairé par une lueur bleutée.

- Allez-y, approchez-vous Miss Ryan.

Je n’avais pas encore l’habitude d’être ainsi vouvoyer, mais je m’exécuter. Je montai les trois marches pour accéder à l’écran tactile où les instructions défilées : Veuillez poser votre main sur l’emplacement prévu. Ah, oui…Il y avait le contour d’une main affichée sur l’écran. Quand j’obéis à la demande, je ressentis alors une sensation très étrange. Tout d’abord, je me sentis légère, comme si j’allais flotter dans les airs…Le plus surprenant se produisit par la suite : une lumière blanche s’enroula tout autour de moi pendant quelques instants…Puis, elle disparut et quelque chose apparut sur l’écran.

« Aucune Classe ne peut correspondre à la demande souhaitée. »

Je me retournai brusquement et dévisageai Severity et Cléophas d’un air exaspéré. Et voilà, j’en avais le cœur net, ce n’était rien que des bêtises !

- Je ne comprends pas…Cela n’est jamais arrivé…, répondit la vieille femme.

- Hmm..Miss Ryan ? Quel âge avez-vous exactement ?

Qu’est-ce que mon âge pouvait bien leur faire ? Je finis par obéir et leur répondis le plus simplement possible, mais avec néanmoins un léger ton hautain :

- J’ai 14 ans, 3 mois et 27 jours.

Ils m’avaient demandé quel âge j’avais exactement, je leur répondais…L’homme reprit la parole sans relever mon insolence :

- Ah…je vois. Vous n’avez donc pas encore 15 ans. Ceci va nous poser un gros problème…On ne peut pas encore vous « Classer ». Mais vous allez quand même devoir rester dans cette école. J’ai des choses à faire à présent, suivez Mrs Severity, elle vous donnera votre emploie du temps, un uniforme et vous expliquera le minimum. Bien à vous.

Sur ces mots, il tourna les talons et s’éclipsa. Je descendis des trois petites marches sur lesquelles j’étais montée pour accéder au détecteur avant de m’approcher de la femme qui prit de suite la parole, d’une voix très pincée.

- Veuillez me suivre dans mon bureau, Miss Ryan.

J’en avais presque marre d’être ainsi vouvoyer, d’être appelée « Miss Ryan », mais je pense que c’était une question d’habitude. Un détail m’avait quand même frappé. Je n’avais pas vu un seul élève ici…En plus, j’avais perdu toute la notion du temps ! Quelle heure était-il ?

- Inutile de vous inquiétez, il est seulement 5 heures du matin et les autres dorment encore.

J’ai ouvert la bouche, mais comme aucun son ne semblait vouloir en sortir, je l’ai tout de suite refermée. Alors ça, c’était vraiment étrange...
Ok, il était 5 heures du matin, je devais être mal réveillée, j’avais certainement pensé à haute voix, bien que j’avais dormi presque un jour entier et que je ne ressentais aucun signe de fatigue.

- Nous y voilà. Asseyez-vous, je vous prie. Vous savez certainement que l’école a déjà commencé depuis un mois et que vous être un cas plutôt compliqué, mais nous allons gérer la situation afin que vous puissiez bénéficier de tout le confort nécessaire. Je ne vais pas vous réciter le discours habituel des nouveaux par manque de temps, je vais me contenter de vous éclaircir sur le minimum à savoir. Pour commencer, voici votre emploi du temps et un plan de l’établissement…Je ne me souviens plus qui a exactement les même horaires que vous, mais vous verrez bien, après tout. Sinon, en ce qui concerne les repas, ils sont servis dans la Salle à manger, référez-vous au plan, précisément à 7 heures, 12 heures et 19 heures. Il est évidemment interdit de sortir de cette zone…Vous avez une petite ville à proximité, qui en fait parti. Libre à vous de vous y rendre ou pas, mais chaque jour vous serez obligatoirement de retour à 19 heures. Ne vous en fait pas, tout est au point, des contrôles sont effectués chaque jour. Ensuite, durant les heures scolaires, c'est-à-dire, de 8 heures jusqu’à votre dernier cours de la journée, vous porterez obligatoirement l’uniforme que vous ne possédez sans doute pas. Estimez-vous heureuse que nous en ayons en réserve. Comme les autres le savent, vous possédez un don que vous allez développer. En général, il surgit très rapidement…En cours d’ADD, Apprentissage de Développement de Don, vous apprendrez à vous en servir convenablement et à le rendre plus puissant. Mais comme vous n’êtes âgée de seulement 14 ans, je ne sais pas si vous allez en avoir un déjà cette année. Il y a également un système de Classe…Vous avez pu constater que cela n’a pas fonctionné pour vous à cause de votre jeune âge, donc je vous laisserai le découvrir par vous-même. Une fois inscrite dans cette école, ce qui est fait quand vous avez posé la main sur le détecteur même s’il n’a rien détecter, vous serez obligée de finir vos 5 années de scolarité. Je pense avoir fait le tour, le reste, vous verrez bien. Je vous dispense, vous pouvez y aller.

Elle avait parlé tellement vite qu’il avait été difficile pour moi de tout enregistrer ! Je me levai, un peu bousculée par tout ce qui avait été dit, et m’approchai de la sortie.

- Miss Ryan ? J’oubliais. Il doit rester une chambre sur l’Aile Nord, cinquième étage, septième porte après les escaliers, en face de la fenêtre qui donne sur la cour, chambre neuvième étoile.

Mais elle parait toujours autant vite ? C’était hallucinant ! Je bafouillai :

- Euh..D’accord…

Avant de quitter le bureau de Mrs Severity, mes valises en main, un plan sous les yeux, et de m’aventurer à travers le labyrinthe qu’était ce bâtiment. Il n’y avait pas d’ascenseur ? Je devais monter tous ces étages…à pied ?

Après 10 bonnes minutes, j’arrivai enfin au cinquième étage. Je ne savais pas si j’étais bien sur l’Aile Nord, si j’avais pris les bons escaliers, mais je décidai de continuer à marcher tout droit…Première porte…deuxième…troisième…Je vis enfin décrite par Severity et la septième porte. Pourtant, il n’y avait pas d’écriteau...Comment savoir si j’étais bien à la chambre Neuvième Etoile ? En plus, il était seulement 5 heures 40, je n’allais quand même pas les déranger à cette heure-ci…si ? Je pris une grande inspiration, fermai les yeux et me lançai.

Toc. Toc. Toc.

Les yeux toujours fortement fermés, je priai pour être tombée au bon endroit, et surtout, pour qu’on ne m’agresse pas en m’accusant de les avoir réveillés. En fait, je ne savais pas du tout combien de colocataire j’avais...J’entendis le bruit de la poignée qui s’abaissait et le déclic de la porte.

- Uh ? Euh…

Un grand jeune homme aux cheveux blond et en pantalon de pyjama, ne portant pas de haut, se tenait devant moi, l’air pas très réveillé, une main sur la poignée, l’autre à se frotter les yeux. Tout à coup, il les écarquilla.

- Aaaaah ! Une fille ? AAAAAH ! TU FOUS QUOI ICI ? A CINQ HEURES DU MAT’ ? DANS UN DORTOIR DE MECS !
Mes joues passèrent brièvement au rose, avant de reprendre leur teint normal tandis que je dévisageai le garçon qui se tenait devant moi...Ce qu’il venait de me dire fut la goutte d’eau de trop, j’éclatai.

- MAIS QU’EST-CE QUE J’EN SAVAIS QUE C’ÉTAIT UN DORTOIR DE MEC ! J’EN AI MARRE À LA FIN ! DÉJÀ MES PARENTS SE FONT ATTAQUÉS PAR UNE AFFREUSE BÊTE NOIRE, PUIS MA SŒUR SE FAIT ENLEVÉE, ENSUITE, DES ÉNERGUMÈNES M’EMMÈNENT DANS UN ENDROIT DE DINGUE, POUR FINIR, ON ME DEMANDE DE TROUVER MA CHAMBRE DANS CE BÂTIMMENT IMMENSE ET JE ME FAIS AGRESSÉE PAR UN BLONDINET DANS TON GENRE ?

J’avais hurlé tellement fort que le jeune homme recula de quelques pas pour dire à ses colocataires qui s’étaient réveillés de ne pas faire de cas et de se rendormir, puis, il se passa une main dans les cheveux qu’il ébouriffa et reposa son intention sur moi pour me répondre, entre deux bâillements.

- Oh…euh, désolé. Je ne savais pas…Tu viens d’arrivée ? Mais comment c’est possible ? L’école a reprit il y a un mois maintenant…

Je poussai un gros soupir d’agacement et plantai mes yeux bleus clairs dans les siens pour lui lancer un regard noir.

- Longue histoire. Dis, c’est où cette fameuse chambre, là, neuvième étoile, Aile Nord ?

Il me rendit mon regard noir avant de s’exclamer encore plus froidement que moi :

- En tout cas pas ici. Tu ne sais pas lire ? Et tu ne sais pas t’orienter non plus ? C’est l’Aile Est ici.

Il sortit de sa chambre et pointa le symbole au-dessus de sa porte.

- NEU-VI-ÈME TRÈFLE. Pas assez voyant à ton goût ?

En effet…Au-dessus de la porte, il y avait un petit neuf suivit d’un trèfle gravé. Je fis volte-face, empoignai fermement ma valise et commença à m’éloigner. Le blond, lui, referma la porte de sa chambre d’un claquement sec et je pus entendre « Bon débarras »…J’espérais qu’ils n’étaient pas tous si antipathiques, sinon, mon long séjour ici allait être d’un plaisir fou…

Alors que je redescendais les escaliers d’un pas las, j’entendis une voix derrière moi une voix qui m’appelait.

- Hé ! Toi ! La brunette ! Attends…

Je reconnus tout de suite cette voix masculine et je ne pris même pas la peine de me retourné, mais le garçon aux cheveux blonds me rattrapa.

- Hé, je ne vais pas te manger, attends-moi. Bon, désolé pour tout à l’heure…Je vais te montrer où se trouve ta chambre…




Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:51

BON, JE ME SUIS DIS QUE J'AVANCAIS PLUS AVANT DE POSTER..
MAIS LÀ J'AI TROP ENVIE DE POSTER LE DÉBUT, BÂCLÉ, DU CHAPITRE 3.

~JE ME RÉPÈTE, POUR L'ORTHO & LE VOCABULAIRE, J'ARRANGERAI PLUS TARD~



[Moooorgan, the BG ! ♥ xD]

Chapitre 3 *

BLANC FANTÔME

Un petit rayon de soleil passa entre les ouvertures du store pour chatouiller le bout du nez de la jeune fille étendue sur son lit. Elle ouvrit brusquement un œil, puis l’autre, avant de s’assoir en tailleur sur son lit.

- Vous êtes réveillées ? Hey ! Une nouvelle va arriver dans cinq minutes.

Les trois autres filles à qui cette question venait d’être posée laissèrent échapper un grognement.

- Hmm…Harmonie...Il est seulement 5h45…Encore un moment s’il te plait.

La jeune fille aux cheveux blancs prénommée Harmonie esquissa un petit sourire en coin et rejeta sa chevelure en arrière. Elle se leva et fit les cent pas dans la petite pièce, entre les quatre lits.

- Quatre minutes 11…quatre minutes 10…Cheveux brun…Quatre minutes 8…

Celle qui avait parlé quelques minutes plus tôt se leva à son tour et fusilla du regard Harmonie.

- Arrête un peu ! T’es flippante quand tu veux…

L’intéressée éclata d’un rire strident, tout en répliquant par la suite :

- Ce sont mes cheveux qui te font peur, peut-être ? Ou…

- Arrête ! Ne dis rien d’autre !

Mal à l’aise, l’adolescent aux cheveux roux, à qui était destinée cette question, tourna la tête en bafouillant quelques mots incompréhensible et qu’elle en avait marre de son attitude à toujours tout ressentir…Elle soupira et retourna sous sa couette, encore fatiguée.

Tout à coup, quelqu’un frappa à la porte. Harmonie se leva instantanément et s’en approcha. Qui osait déranger à cette heure-ci ?

- Voilà, Ryan, c’est ici. Aile Nord, Neuvième étoile, septième porte…Bon, je te laisse, maintenant.

L’adolescente aux cheveux blancs ouvrit la porte à la volée avant de pousser un petit cri aigue, manquant de tomber en arrière, et de s’exclamer :

- Toi ! TOI ! Joke ! Tu fais quoi ici ?!

- Je vous amenais juste votre nouvelle colocataire…Tu sais, Harmonie, tu peux m’appeler Morgan depuis le temps.

Sur ces mots, Morgan s’éloigna en me faisant un signe de la main...Je lui étais vraiment reconnaissante de m’avoir montré le chemin, mais maintenant, j’étais devant une fille à la couleur de cheveux étrange, presque effrayante, qui paraissait encore en rogne. Sans rien dire, j’entrai dans la chambre et déposa ma valise au centre de la pièce. Deux autres filles que j’avais sans doute réveillées me dévisageaient de leur air encore endormis. Je remarquai le lit qui était vide, posai ma valise dessus, puis, je me résignai à prendre la parole.

- Désolée pour ce dérangement. Je m’appelle Annaëlle. Annaëlle Ryan.

Celle qui m’effrayait un petit peu, Harmonie je crois, referma la porte, un air satisfait éclairant son visage.

- Je vous aviez dit, les filles ! Une nouvelle !

- Mouais, j’avoue...Respect, Harmonie.

La rouquine qui était encore blottie sous sa couette venait de prendre la parole de sa toute petite voix fluette. Si je l’avais entendue au téléphone, je l’aurai sans doute prise pour une fillette de 5 ans. Ensuite, Harmonie me fixa intensément avant de prendre la parole, comme si elle me détaillait attentivement.

- Alors comme ça tu viens d’arriver, hein ? Première année…Quelle classe ? Attends…Laisse-moi deviner. Première année, Classe Flèche. Ou Lune…J’hésite…Née en Mai…

Avant quelle ne continue, je la stoppai sèchement et lui répondit sur un ton distant.

- Faux. Je n’ai pas de classe. Mais je suis bien née en Mai, par contre.

- Harmonie ! Tu ne te trompes jamais d’habitude !

La voix de la rouquine me fit sursauter. Je ne sais pas si j’arriverai à m’y habituer un jour... Mais bon, d’un coup, je cassai l’ambiance.

- Hum, c’est bien joli-joli tout ça, mais je pourrai avoir vos prénoms ?


- Laisse-moi réfléchir…Hmm...Non !, rétorqua Harmonie, en faisant mine de bouder, tu m’as vexée maintenant.

Voyant que je la regardais d’un air sceptique, elle craqua et cessa sa comédie.

- Bon, c’est bon…Comme tu l’as sans doute deviné, je m’appelle Harmonie. Harmonie Winter.

Elle me présenta par la suite ses colocataires. La rouquine s’appelait Mina Stubborn, et les deux autres, une noiraude et une aux cheveux d’un brun très foncé se prénommaient respectivement Amaris Cold et Lyssandre Aura. Elles me montrèrent où ranger mes affaires…J’avais la plus petite armoire, mais ce n’était qu’un petit détail. Mina, Amaris et Lyssandre se rendormirent rapidement, savourant les quelques minutes de sommeil qu’elles avaient encore à disposition. Harmonie, elle, m’expliqua que ses amies l’appelaient « L’Insomniaque » car elle ne dormait pas beaucoup et n’était jamais fatiguée. Je n’avais pas trop envie d’engager la conversation, car il fallait dire que ce qui s’était passé me tourmentait encore. Je repensais à ma sœur et à mes parents. Comment allaient-ils ? Je m’inquiétais terriblement…

- Tu m’écoute quand je te parle ? Donc, comme je disais, il y a plusieurs Classes ! Cœur, Tête, Flèche, Pique, Lune, Trèfle et Carreaux. Chacune a un symbole aussi...Mais généralement, c’est logique. Cœur, bah, c’est un cœur. Ah, et il y a aussi Joker, qu’on appelle plus communément Fou. C’est pour les pions..Les surveillants, quoi. Généralement, j’arrive à ressentir qui est en quelle Classe, mais toi, comment ça se fait ?

- Parce que j’ai 14 ans…, lui répondis-je, n’ayant pratiquement rien écouté à ce qu’elle avait dit.

Le temps qui passa se déroula dans un silence complet, vu qu’Harmonie avait certainement remarqué que je n’étais pas d’humeur à papoter. Je me souvins ensuite des paroles de Severity, comme quoi le petit-déjeuner était sortit à 7 heures du matin. Je mourais de faim ! Je jetai rapidement un coup d’œil au réveil : il était 6h45.

- J’y vais. Je crève la dalle, m’adressai-je à ma colocataire.

Cette dernière hocha la tête en guise de réponse. Elle était certainement trop absorbée par son livre et les trois autres dormaient encore.
Quand j’arrivai au troisième étage, plusieurs chemins s’offrirent à moi. Je passai ma main dans la poche de mon jeans, n’ayant pas encore enfilé mon uniforme, et remarquai que j’avais oublié mon plan ! Tant pis ! Je verrai bien où mes pas décideraient de me guider...

Je ne sais pas combien de temps il s’était écoulé, mais je marchais depuis pas mal de temps…J’entendis des pas derrière moi, puis une main se posa sur mon épaule.

- Hey ! Ryan ! Bah dis donc, t’aime bien l’Aile Est, toi ! Ou alors… J’t’ai manquée ? Avoue, je t’ai manquée !
Morgan ! Au fond de moi, je devais avouer que j’étais soulagée de le voir…Mais comment faisais-je pour toujours me retrouvée sur l’aile Est ? Je m’arrêtai pour faire la suite du chemin avec lui comme j’avais oublié mon plan, j’étais capable de me retrouver sur l’aile Sud !

- J’ai oublié mon plan.

Je le vis sourire. Un petit sourire en coin…Je pus apercevoir, derrière ses mèches blondes en bataillent, qu’il avait des yeux gris malicieux…Oui, on pouvait presque y distinguer un petite étincelle de malice.

- T’as du bol, d’être tombée sur moi, Bella.
- Je crois que je préférais encore quand tu m’appeler par mon nom…

Il se contenta de pouffer et ne releva pas. Je crois que les sept heures du matin approchaient car une masse d’élève se ruait en bas des escaliers. Je pressai le pas…

- T’inquiète, Ryan, on a le temps.

Un détail me frappa. Il n’avait pas d’amis ? Il ne trainait pas avec une bande de garçons ? Je n’osai pas lui poser la question...Ce n’était pas quelque chose qui se demandait.

- C’est quoi ton nom de famille, au juste ?

- Joke. C’est ridicule, hein ? On arrive.


En effet, le troupeau d’élève, devant nous, avait ralenti et tentaient de rentrer dans la salle où était servi le repas.

J’ouvris grands les yeux. La pièce était magnifique : sur le long du mur, en face de moi, se trouvait une immense baie vitrée qui donnait sur les collines. En plus de ça, la pièce était bien équipée. De cette technologie moderne que détestaient mes parents : à travers les petites tables rondes déambulaient des appareils volant qui portaient toute sorte de plat. Des croissant, des pains aux chocolat, du jus d’orange. Je n’avais jamais vu cela vu que mes parents faisaient partis de ceux qui préféraient vivre simplement. D'ailleurs, chez moi, c'était rare que quelqu'un possède ce genre de nouveautés...En ville en tout cas, je ne connaissais personne. Je suivis Morgan qui s’approcha d'une table où se tenaient déjà quelques autres étudiants. Il semblait bien les connaître, vu qu’ils se tapèrent dans la main pour se saluer. Je m’assis à côté de lui et prit, au passage, un pain au chocolat et un verre de jus d’orange rouge.

- Alors c’est toi Ryan ?

Je tournai la tête pour regarder celui qui venait de m’adresser la parole et je reconnus tout de suite un des colocataires de Morgan. J’approuvai d’un signe de tête, tout en croquant dans mon petit pain.

- Enchanté. Moi c’est Josh. Josh Jordan, ajouta toujours le même garçon.

- Et moi, mon prénom c’est Annaëlle.

Un plat passa en volant à côté de moi – je dois avouer que je n’y étais pas encore habituée et que c’était assez déstabilisant – mais je me servis d’une brioche, cette fois-ci. J’avais vraiment faim…Tout à coup, une question me tourmenta : Harmonie. Que savait Morgan à propos d’Harmonie ? A voix basse, je demandai :

- Dis, Morgan…Tu sais quoi à propos d’Harmonie ?

- Tu fais une enquête policière ?, me répondit l’intéressé avec un grand sourire.

Je poussai un soupire en levant les yeux au ciel. Je n’aimai pas qu’on ignore mes questions.

- Eh bah…Harmonie, c’est Harmonie, quoi…A ce qu’il parait, elle a des gènes de fantômes, je ne sais pas si c’est vrai.

Des gènes de fantômes ? Certainement, oui. Déjà, comment quelqu’un pouvait avoir des gènes de fantômes ? Intriguée mais surprise, je gardai toutes mes questions pour moi. Après tout, Harmonie et moi partagions la même chambre…J’avais le temps pour lui parler.

- Euh…Ok. Et dis tu es en quelle Classe au juste ?

Mon interlocuteur- et nouvel ami – sortit de la poche de son jeans une petite insigne avec un trèfle dessus, ce qui répondit à ma question. Il était en classe Trèfle.
Le reste du petit-déjeuner se passa dans le calme, en discutant de tout et de rien avec les autres assis à la table, mais je me sentais quand même un petit peu en retrait. Peut-être car j’avais manqué un mois de cours et que je n’étais pas tout à fait comme eux. En général, il régnait quand même une ambiance sympathique, quand subitement mon regard se posa sur un magnifique noiraud qui traversa la salle à manger la tête haute, entouré de- je présume- ses amis. Curieusement, il s’approcha de la table où nous étions, et en l’occurrence, de moi.

- Ah, c’est toi Ryan.

Encore ! J’en avais marre de tous ces « C’est toi Ryan ». Sauf qu’au fond, bien qu’il m’ait adressé ainsi froidement la parole, je ne pus m’empêcher de l’observer un peu trop longtemps.

- Aucun risque, dans ce cas, répondit-il d’un ton plutôt hautain, en s’éloignant, faisant rire les personnes qui l’accompagnaient.

- C’est ça, dégage ! Marmonna Morgan, à côté de moi.

Je ne savais pas si le fameux noiraud l’avait entendu ou pas, mais il eut un petit rire et toute son assemblée pouffa. C’était ce genre de rire que je détestais, celui qui vous glace le sang quand vous l’entendez. Morgan, fou de rage, fusillait du regard le provocateur, quand soudain, je vis un flash lumineux, de couleur orange traverser la salle, s’apprêtant à heurter de plein fouet le noiraud. Et là, au même moment, ce dernier se retourna en provoquant un bouclier argenté, lui aussi lumieux, qui ressortait de la montre qu’il avait au poignet, pour se protéger de la boule lumineuse orange lui arrivant droit dessus. Il y eut un choc, la boule d’énergie s’évapora et le noiraud, un sourire en coin sur son visage, se retourna en appuyant sur sa montre –tout compte fait, je ne sais pas si c’en était une – pour ranger son bouclier.

- T’es trop prévisible, Joke.

Sur ces mots, il sortit de la Salle à manger – Morgan m’avait expliqué que c’était moche d’appeler « Cantine » et que les responsables préféraient le mot « Salle à manger ». Pour ma part, je ne voyais pas du tout ce que cela changeait - sous les applaudissements des élèves qui s’étaient levés pour observer la bagarre.
Je questionnai du regard Morgan, impatiente de recevoir des explications. C’était quoi, ça ? Severity ne m’avait pas parlé de montre lançant des boules d’énergies !

- Quoi ? Tu ne vas pas me dire que tu n’as pas d’Adaptateur d’ Energie ?

Bien sûr que je n’en avais pas ! Depuis le temps qu’on s’était rencontré, bon d’accord, j’avoue que ça faisait que quelques heures, mais quand même, il devait savoir que je n’étais au courant de rien, que je ne savais pas du tout où je me trouvais, ni en quoi consistait celle école, et que non, je n’avais pas d’Adaptateur d’énergie ! J’étais tellement énervée à cause de tout ce qui s’était passait que je finis par craquer.

- A ton avis ! Bien sûr que non, je n’en ai pas !, hurlai-je, Tu vois, contrairement à toi, mon petit déjeuner n’a jamais été servi par un truc volant et non, je n’ai jamais envoyé une lumière de je ne sais pas quoi contre quelqu’un à l’aide d’une montre bizarroïde ! Et tous ceux que je connais n’ont jamais fait ça non plus ! Tu ne comprends pas ! J’en ai marre de cet endroit !

Sur ces mots, je partis en courant, le plus loin possible. Derrière-moi, Morgan me regardait avec de gros yeux ronds, impuissant, avant de s’écrier :

- Anna ! Attends-moi !

C’était la première fois que quelqu’un, ici, m’appelait par mon prénom. Enfin non, mieux que cela, par mon surnom. Les larmes aux yeux, je ne pouvais pas me fier sur ce détail..Alors, je commençai à accélérer le pas et bientôt, je me retrouvai entrain de courir.

- Annaëlle…

Morgan m’avait rattrapé et me tirait par le bras, en murmurant mon prénom d’une voix qui ne lui ressemblait pas. Une petite voix inquiète et rassurante à la fois.

- Anna, excuse-moi, tu as raison. Je ne sais pas ce que tu ressens.




Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:53



~JE ME RÉPÈTE, POUR L'ORTHO & LE VOCABULAIRE, J'ARRANGERAI PLUS TARD~



[Nathaniel, the second BG ! ♥ xD]

Chapitre 4 *

Adaptation difficile...

Nous devions enfiler nos uniformes et Morgan avait décidé de me raccompagner à ma chambre, pour, je cite « ne pas que je me perde ». En plus, il m’avait assuré que c’était sur son chemin…Ce qui était un bien beau mensonge, mais passons. Alors que nous arrivâmes devant la porte 9*, celle de ma chambre, un casier à proximité ce mit à clignoter avant d’éjecter une pancarte indiquant qu’il y avait quelque chose pour moi. Surprise, je me tournai vers Morgan qui m’expliqua que c’était les boîtes aux lettres personnelles des élèves, et que pour accéder é mon courrier, j’avais juste à mettre ma main sur le petit écran au dessus pour identifier mon identité. Raison de sécurité, à ce qu’il parait.

Il y avait un petit colis où dessus, bien évidement, se trouvait une étiquette arborant mon nom. Je sortis le carton de ma boîte au lettre personnelle – quel nom ! – et m’adressai à Morgan :

- Qu’est-ce que c’est, tu penses ?

Et sans attendre de réponse je déballai le colis, curieuse de savoir qu’est-ce qu’on m’avait envoyé.

- Je ne sais pas, mais tu as fait tomber cela, me fit remarquer mon ami, en me tendant une petite carte.

« Car tu en auras grand besoin.
M. & Mrs Venceslas. »

Venceslas…c’était qui, ça ? Je n’eus même pas besoin de formuler ma question à haute voix, Morgan s’empressa de me donner des explications :

- Ce sont les directeurs de cette école. Mari et Femme, mais je pense que tu as dû le remarquer…

Je hochai de la tête en signe d’approbation et j’ouvris enfin mon fameux colis. C’était un petit objet semblable à une montre. La même que possédait Morgan et l’autre garçon, le noiraud.

- C’est un Adaptateur d’énergie, et comme son nom l’indique, il sert à transformer ton énergie en pouvoir pour que tu puisses te défendre contre ces fameuses créatures semblables à celles qui ont attaqués tes parents. Avec, tes facultés sont également décuplées…Tu deviens un humain surdéveloppé, en quelque sorte.
Ah, et à l’intérieur il y a une pierre cristallisée. C’est elle qui capte ton énergie … Personne ne peut la détruire sauf toi...Mais je ne te le conseille pas, les conséquences pourraient être désastreuses.

Wouah…C’était digne de la science-fiction, tout ça ! Morgan me prit des mains mon Adaptateur d’énergie pour l’ouvrir.

- Je me demande de quelle couleur est ta pierre…

Il ouvrit de grands yeux en contemplant l’espèce de cristal turquoise qui brillait au centre de mon adaptateur, et au bout d’une minute, il finit par rompre le silence.

- Ouah ! Bah ça alors ! Une pierre turquoise ! C'est super rare ! Je n’en avais encore pas vu ! La mienne est orange.

Ok…et j’étais censée répondre quoi, là ? J’étais perdue, il fallait l’avouer, et je n’avais qu’un seul souhait, c’était oublier tout cela pour retrouver une existence normale, si on pouvait ainsi le dire. Soudainement, mais avec douceur, Morgan s’empara de mon poignet pour me mettre l’adaptateur. Je tressaillis un petit peu à se contact, mais je le remerciai rapidement et découvrait ce nouvel objet. La pierre à l’intérieur étincelait de mille feux, d’une forte lueur blanche.

- Tu verras, ajouta Morgan, au début ce sera un peu dur, mais rapidement tu arriveras à utiliser au mieux ton énergie pour te battre ! Enfin, ce n’est que des exercices, ne t’inquiète pas…Oh, regarde ça ! Il est déjà sept heures quarante-cinq ! Ecoute, on se donne rendez-vous dans cinq minutes euh…et bien ici même. Ok ?

Cinq minutes ? Ce n’était pas un peu trop...peu ? Cinq minutes pour traverser le bâtiment et se changer ? Je voulus lui poser la question, mais à ma grande surprise, mon ami avait déjà disparu…Je décidai d’ignorer ce détail, peut-être que j’avais tout simplement eu une espèce de déconnexion ou je ne sais pas trop quoi…Là, quand on perd la notion du temps. Je rentrai dans ma chambre et déplia l’uniforme que m’avait donnée Severity. Un pantalon d’un gris foncé et haut d’un brun clair un peu orangé, avec des boutons et des lacets croisés noirs. Je m’habillai le plus rapidement possible et ressortis de ma chambre. Morgan se tenait déjà devant ma porte, vêtu lui aussi d’un pantalon et d’un haut de la même couleur que les miens, sauf qu’au lieu des boutons, il avait un cravate noire. Et son insigne avec un trèfle, sur la poitrine.

- T’en as mis du temps…Hé ! Pourquoi tu n’as pas une jupe, comme uniforme ? Toutes les filles ont une jupe…

- Y’en avait plus. Severity m’a donné ça.

J’étais étonnée de la vitesse avec laquelle Morgan avait rejoins sa chambre, s’était préparé et était revenu…Moins de cinq minutes, il fallait le faire…Tandis que je le suivais pour aller en cours car nous avions les mêmes emplois du temps, je lui posai une question qui me tracassait :

- Dis, Morgan…C’était qui ce type avant. Avec les cheveux noirs ?

Mon ami poussa un long soupire avant de me répondre sur un ton lassé :

- Nathaniel Hellwind. Enfin, Nathaniel Malicious Hellwind. Attention, ne surtout pas manquer de respect à Monsieur…Il est le fils du vice-président de la région. La famille Hellwind. Tout le monde les craint…

Je comprenais mieux à présent pourquoi il était si hautain et prétentieux. Mais tout de même, il fallait avouer que je l’avais trouvé plutôt mignon…et attirant. Quoi ? Non…Rien que le fait de me rendre compte que j’avais pensé cela, je me sentis rougir. Par chance je crois, Morgan n’avait rien vu.

Puis, les dix minutes suivantes restèrent dans une atmosphère tranquille. Nous parlions de tout et de rien jusqu’à ce que nous arrivions à la salle de cours. On commençait par la maîtrise de l’énergie, abrégée MDE. Nous étions loin d’être le dernier, plusieurs élèves arrivèrent quelques brefs instants après nous. J’étais assise à côté de Morgan, dans la rangée du milieu. Il m’expliqua que c’était le meilleur endroit où se placer, les professeurs se méfiant des élèves à l’arrière, et tout devant, étant ceux qui avaient constamment la main levée ou étaient toujours choisis pour les démonstrations et les exemples. Oui, le milieu était parfait. Il devait y avoir une vingtaine d’élève, pas plus. Je reconnus tout de suite le professeur, et je fus très soulagée que ce soit lui, pour le premier cours : Honorius Cléophas. Il referma la porte derrière lui et, arborant un grand sourire, salua toute la classe d’un geste de la main :

- Bonjour, tout le monde ! Comme vous avez plus l constater, il y a une nouvelle tête parmi nous !

Il posa son regard sur moi et me fixa pendant un long moment, le temps que tout le monde fasse de même.

- Allez, n’ai pas peur ! Lève-toi et présente-toi afin que tout le monde en apprenne plus sur toi !

Obéissant, je me levai avant de m’éclaircir la voix pour prendre la parole :

- Je m’appelle Annaëlle Ryan et j’ai 14 ans. Je suis arrivée ici ce matin…et je crois que c’est tout ce qu’il y a à savoir sur moi.

Tout de suite, je me rassis. Cléophas arborait un sourire satisfait en marmonnant « très bien, très bien… » Pour lui-même. Derrière-moi, j’entendis des mauvaises langues qui commençaient déjà à me critiquer, en murmurant :

- T’as vu ? Elle porte un uniforme de mec…
- Ouais...Et puis elle n’a que 14 ans !
- Comme on va bien rire…tu verras !

A suivre...


Cléophas se tenait à présent devant son bureau où y était posé un autre engin bizarroïde. Il posa sa main dessus et une plate forme bleutée, transparente, en sortie pour venir se placer à la verticale, au dessus de cet objet. Il fit glisser à l’aide de ces doigts quelques images et quelques textes sur ladite plate-forme et l’agrandit au maximum pour que ceux du fond puissent aussi voir

« Chapitre 2 : La maîtrise du pouvoir simple »

- Mais comme si on ne savait pas le maîtriser..., marmonna Morgan. C’est bon, tout le monde c’est faire ça…

Je lui lançai un gros coup de coude. Non, moi je ne savais pas !

- Rah, désolé…Mais tu sais que toi ce n’est pas pareil, Ryan.

Je haussai les épaules, encore vexée. J’essayai de ne plus faire de cas de mon voisin pour me concentrer sur ce que disait le professeur.

- Vous savez sans doute que la pierre qui se trouve dans votre adaptateur d’énergie renferme beaucoup de secrets, mais surtout, beaucoup de pouvoir surprenant qui pourront sans doute vous aider pour combattre les forces du chaos. Au début, elle n’est pas simple d’utilisation, mais en se concentrant de toutes ses forces sur sa propre énergie et sur sa volonté, on peut faire beaucoup. Le plus facile au départ est sans doute les boules d’énergie et le mini-bouclier. Cela ne requiert pas beaucoup de puissance, et bien que ce soit des sorts très minimaux, ils peuvent facilement déstabiliser quelqu’un ou se protéger d’une légère attaque. On va faire un essai. Joke, Hellwind.

Je me retournai pour voir Nathaniel, un sourire en coin dessiné sur ses lèvres, tandis que Morgan, lui, poussait un grand soupir. Il se leva et traina les pieds jusqu’au centre de la pièce pour se placer en face de Nathaniel qui affichait toujours son sourire narquois…Toute la classe les regardait, curieux de savoir comment le spectacle allait se dérouler.

- Très bien, je veux que chacun lance une boule d’énergie pour déstabiliser l’autre. Vous pouvez vous protéger avec mini-bouclier si vous voulez, mais rien d’autre !, expliqua Cléophas. A trois…

Les deux rivaux opinèrent et se concentrèrent, prêt à l’attaque…

- Un…deux…et trois !

A peine le dernier mot prononcé, une boule lumineuse argentée jaillit du côté de Nathaniel. Aussitôt, Morgan se baissa pour l’éviter, fit une culbute sur le sol et lança une boule orange sur son ennemi qui riposta par un bouclier de la même couleur que sa boule d’énergie. Sans doute que c’était défini par la couleur de notre pierre ? Le choc du mini-bouclier et de la boule du noiraud firent éjecter en arrière Morgan, mais ce dernier se rattrapa d’une main en exécutant un périlleux arrière. Le spectacle était impressionnant, je me demandais comment ils pouvaient être si habiles et si rapides ! Nathaniel ne partageait sans doute pas mon avis, car il fronça les sourcils en se concentrant de toutes ses forces. Des filaments lumineux s’emparèrent de Morgan par les bras et les jambes pour le plaquer contre le mur…Il essaya de se débattre, pendant que son rival souriait, mais rien ne se passa, il restait bel et bien attaché. Le professeur bondit de son siège pour arrêter leur dispute qui dégénérait sérieusement.

- Stop ! Stop, ça suffit ! J’ai dis d’utiliser seulement les boules d’énergie et les mini-boucliers !

Les lianes argentées disparurent et mon ami retomba lourdement sur le sol, en se massant le poignet et en fusillant du regard l’adolescent aux cheveux noirs qui riait.

- Retournez à vos places !

C’est ceux qu’ils firent sans se faire prier. Le reste de la classe les regardaient en silence, mais je savais qu’au fond d’eux ils étaient bouche-bée, tout comme moi. Quand Morgan regagna sa place à côté de moi, je ne pus m’empêcher de m’exclamer :

- Mais comment tu fais ça ?

- Magie Magie…Non, je plaisante…Je t’expliquerai à la pause, ok ?

Oui…Il fallait que j’écoute le cours, de toute manière, et je ne m’attendais pas à ce qu’il m’explique tout de suite ses facultés que je trouvais surpuissantes ! Comme j’avais beaucoup à apprendre…A cette pensée, je poussai un long soupire et me concentrai pour tacher de comprendre quelques chose.




Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:54

~AVANT TOUTES CHOSES~

JE TIENS À M'EXCUSER D'AVANCE POUR :

- LES PASSAGES BÂCLÉS.
- LE VOCABULAIRE PEU RECHERCHÉ.
- LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE.

MAIS J'ÉCRIS TOUT CELA RAPIDEMENT ET JE NE RELIS PAS MES TEXTES.
JE RELIS A LA FIN.







Capitre 5*

LA SALLE DES MIROIRS

- Allez ! On est à la pause, on a finit de manger…T’as dis que tu m’expliquerais comment tu fais ça !

Morgan sourit et me tapota l’épaule, avant de me répondre :

- En effet…Je t’ai dis ça. Suis-moi, alors !

Et là, il se mit à courir. Je lui criai de m’attendre et le poursuivis, moi aussi au pas de course, sauf que j’avais beaucoup de difficulté, il courait tellement vite ! Il faisait exprès de zigzaguer entre les autres étudiants pour me semer et je devais faire attention à ne foncer dans personne. J’arrivais enfin dans un gigantesque parc désert. Morgan se tenait debout, appuyé contre un arbre. Je m’approchai de lui, essoufflée. J’avais du courir tellement vite que j’avais le souffle coupé, je n’arrivais plus du tout à me reprendre.

- Déjà essoufflée ? Tiens-toi à l’écart et observe…

Je m’assis dans l’herbe un peu plus loin et fis ce que mon ami m’avait demandé : je posai mon regard sur lui, curieuse de voir ce qu’il allait me montrer.
Morgan recula d’un bon bout, restant toujours face à l’arbre. De là, il commença à courir en faisant quelques zigzag très rapides, comme tout à l’heure. Mais pourquoi fonçait-il droit vers l’arbre ? Je me levai pour mieux voir, la peur au ventre qu’il s’écrase contre le tronc, ce qui allait sans doute arriver vu qu’il courait toujours droit devant lui, à une vitesse hallucinante. Au moment où il atteint l’arbre, il n’y eut pas d’impact ! Non, Morgan monta le long du tronc à la même vitesse, sauta et plana dans les airs, sur le dos. Il commença à tourner un peu sur lui-même, à l’horizontal. On aurait presque dit qu’il volait ! Il fit ensuite un périlleux en avant, tout en tirant de derrière lui un espèce de boomerang qu’il lança. Après cela, il ré-atterri sur ses mains, sauta en rattrapant son boomerang, et termina son spectacle debout, comme à l’origine. J’étais littéralement bouche-bée…Il vint se laisser tomber à côté de moi et croisa les jambes pour s’assoir en tailleur.

- Mon Dieu ! Comment tu fais ça ?

- Ça n’a rien d’extraordinaire, tu sais !, me répondit Morgan en éclatant de rire.

Ça n’avait rien d’extraordinaire…Oui oui, c’est clair, tout le monde pouvait faire cela ! C’était d’une facilité extrême ! Pourquoi Morgan ne comprenait-il pas que pour moi, tout ceci n’avait rien d’évident ?

- Je ne suis même pas capable de faire un périlleux ! Donc arrête un peu !, m’exclamai-je

Morgan se redressa et me tendit une main, que j’attrapai, pour m’aider à me relever. Ensuite, une fois que nous étions debout et face à face, il prit la parole :

- Ce n’est pas compliqué. D’abord, concentre-toi...Prends de l’élan, pour commencer, saute et lance-toi ! Essaie, tu verras, ça va tout seul !

En réalité, j’avais la trouille…Mais bien sûr, je ne voulais pas lui montrer que j’avais peur, fière comme j’étais ! C’est pourquoi j’essayai d’accomplir ce qu’il venait de me dire. Je pris un peu d’élan, je sautai et m’élancer…

BAM.

Allongée sur le sol, j’eus une douleur fulgurante à la tête…Je n’eus pas de peine à deviner ce qu’il s’était passé : Je venais de réaliser une magnifique gamelle. Il n’empêche que j’avais très mal. Je me massais l’arrière du crâne en me redressant un petit peu et Morgan se pencha vers moi. Il me tira par la main pour que je me relève avant de poser une main sur chacune de mes épaules pour m’encourager.

- Ne t’inquiète pas, Ryan…Le mieux, c’est de s’entraîner.

Je souris un petit peu.

- Mais toi…, demandai-je, interloquée, comment ce fait-il que tu saches faire tout cela en seulement…un mois ?

Il resta silencieux pendant quelques instants et joignit ses mains derrière sans dos pour finir par rompre le silence.

- Tu sais, j’ai commencé à m’entraîner petit. Je n’avais pas encore de pierre de cristal, mais je m’entrainais déjà à faire toutes sortes de figures, des périlleux, du tir à l’arc, le lancer de boomerang…Je n’avais qu’un but, celui de devenir très fort…

Son visage s’assombrit et il s’assit sur un banc situé un peu plus loin. Je le suivis et m’assis à ses côtés, en demandant d’une voix inquiète :

- Morgan ? Quelque chose ne va pas ?

- Je n’avais qu’un but…Je voulais devenir fort…très fort…le plus fort possible..., continua-t-il en fixant droit devant lui, le regard vide et perdu. Je vivais près de la cité de l’Ombre…dans la petite ville de Nebbiapolis avec mes parents et ma tante. Sauf qu’à l’âge de 8 ans, des créatures horribles ont dévastés la ville, surtout notre maison…Mon père avait ordonné à ma mère de fuir avec moi pour me protéger tandis que lui et sa sœur se battaient. Ils n’ont pas survécu. Alors, j’ai décidé de m’entraîner le plus possible pour les venger et protéger tous les innocents…

Oh...J’ignorais que sous cette carapace espiègle se cachait un jeune homme sensible…J’étais tellement désolée pour lui, je savais exactement ce qu’il ressentait vu que ma famille avait elle aussi été attaquée par ces monstres.

- Je sais ce que tu ressens, crois-moi.

Il me sourit et se leva. Je fis de même et nous repartîmes en directions de l’école. La pause de midi touchait à sa fin et nous avions des cours l’après-midi. Un cours de deux heures de temps qui était déjà plus normal pour moi : Mathématiques. Une branche que j’appréciais bien.

J’avais eu beaucoup de chance de rencontrer Morgan, il se présentait comme un ami formidable. J’espérais que je ne me trompais pas et que tout cela était sincère, je voulais garder son amitié.

Nous arrivâmes en cours de math avec quelques minutes d’avances, et comme tout à l’heure, je me plaçai à côté de Morgan. Le professeur qui enseignait cette branche était un homme de petite taille au crâne dégarnis et à l’air bien sévère.

- Je hais les maths ! ça ne sert à rien ! Comment tu veux te défendre avec ça ? Pitiiiiééé Monsieur le monstre, épargnez moi car le théorème de truc machin de x élevé à la puissance 2 est égal au tiers de 5 !, s’exclama Morgan.

Je ne pus m’empêcher de rire aux propos qu’il venait de tenir avant de lui répondre :

- Ah bon ? Moi j’adore ! C’est simplement logique…Au moins une branche où je suis sûre d’assurer !

Le reste du cours se déroula très rapidement – du moins pour moi, Morgan avait trouvé cela terriblement long. Je dus me présenter, comme tout à l’heure et tous les regards étaient à nouveau tournés sur moi. Les chuchotements avaient repris, les critiques avaient fusées…La routine. Puis, le professeur – je ne m’étais pas trompée, il était extrêmement sévère ! -

- On est libre ! Tu sais quoi ? On va se changer puis on ira faire un tour au parc, faut que tu t’entraine à utiliser tes pouvoirs !

Il ne restait donc jamais tranquille ? Enfin, m’entraîner était une bonne idée, en plus, Morgan était sans doute un bon prof. Il pourrait bien m’aider à maîtriser l’énergie et tout ça…

- D’accord ! On se retrouve dans 15 minutes au parc ?

Mon ami hocha la tête avant de me saluer et de courir vers l’aile Est. Je dépliai le plan de l’établissement qui était dans la poche droite de mon pantalon et rejoint ma chambre. Lyssandre y était, seule, en train de bouquiner. Elle releva la tête en me voyant.

- Oh, Salut.

Après ces deux petits mots, elle replongea dans son livre. J’ouvris mon armoire et choisis une jupe plissée de couleur gris foncé et un pull à manche trois-quarts bleu marin pour me rendre dans la salle de bain où je me changeai rapidement. Je passai une main dans mes cheveux brun foncé trop volumineux pour moi. Il n’y avait rien à faire, j’avais tout essayé, ils ne voulaient pas s’aplatir.

Je ressortis de ma chambre non sans avoir omis de saluer Lyssandre et je parcourus les couloirs pour rejoindre Morgan au parc. Je dévalai les escaliers à la vitesse de la lumière – façon de parler, bien évidement – et arrivai au 3ème étage. Oh là là, 3ème étage seulement ? J’avais pourtant eu l’étrange impression d’avoir descendu plus d’escalier que ça…Je tournai à l’angle pour emprunter un raccourcis que m’avait expliqué Morgan pendant le cours de math quand une porte m’attira. Elle dégageait quelque chose de…Comment dire...spécial. Il n’y avait personne, après tout. Pourquoi ne pas jeter un petit coup d’œil ? Juste un petit coup d’œil, ça ne pouvait rien faire.

A ma grande surprise, la pièce étincelait d’une lumière banche éblouissante. Je n’y voyais presque rien…Je m’avançais un petit peu, intriguée, et je pus apercevoir qu’elle était également beaucoup plus grande que ce qu’on pouvait imaginer, mais le plus étrange, c’était sans doute qu’elle était remplie de miroirs ! Des couloirs entiers de miroirs… Etrangement attirée, je commençai à m’aventurer dans ce labyrinthe qui réfléchissait ma propre image des centaines de fois. Je marchai…Je marchai toujours.

Tout à coup, je me rendis compte que je ne me souvenais plus par où j’étais passée ! Plusieurs chemins s’offraient à moi, et j’ignorai lequel prendre pour sortir de là. En plus, je ne sais pas combien de temps c’était écoulé, Morgan devait s’inquiéter. Subitement, une ombre passa dans le reflet du miroir. Je me retournai sur le champ, le cœur battant à mille à l’heur.

- Qui est là ?, m’exclamai-je en gardant mon sang froid.

Aucune réponse. Le contraire m’aurait étonnée…Je pris le passage où l’ombre s’était dirigée, décidée à savoir ce qu’il se passait et à ma grande surprise, je tombai nez à nez avec un jeune homme de dos, à la peau pâle et aux cheveux noirs de jais, vêtu de vêtements sombres.

- Nathaniel ?

Il fit volte face pour me dévisager d’un regard ténébreux. Je vis que le fait de l’avoir appelé par son prénom l’avait déstabilisé.

- Ryan. Je n’ai rien à te dire.

Je soutins son regard pénétrant pendant quelques instants, mais je me résolus par la suite à baisser la tête, les joues en feu. Je n’arrivai pas à le fixer dans les yeux, il me mettait mal à l’aise. Je ne sais pas ce qu’il m’arrivait, je le trouvais beau, il m’intimidait un petit peu…Je serrai les poings et releva la tête.

- Parfait, moi non plus après tout.

Il s’approcha de moi, me bouscula et s’éloigna. Je décidai de le suivre, car c’était le seul moyen pour que je trouve la sortie. Lui, il savait sans doute où il allait…En fait, que faisait-il dans cet endroit ?

- Qu’est-ce que t’as à me suivre ? Normalement t’es pas sensée être ici.

Je fronçai les sourcils et fit quelques pas en avant pour lui prouver qu’il ne me faisait pas peur.

- Alors toi non plus.

A son tour, il fit quelques pas en avant, tout en me fusillant du regard.

- Dégage…

Je ne bougeai pas. Comme si j’allais obéir à ses ordres…

- Ryan, s’impatienta-t-il, détachant chaque syllabe de mon nom, je t’ai dis de dégager.

De nouveau, je restai stoïque. Oh non, je n’avais pas l’intention de bouger de là ! Quoi que, tout compte fait...je crois que j’aurai dû lui obéir…

En effet, une lueur argentée se dégageait de Nathaniel…Je fis quelques pas et trébuchai sur une dalle qui n’étaient pas à la même hauteur que les autres, me blessant sur un bout de miroir abandonnée sur le sol, tandis que mon rival, lui, préparait une attaque. Par réflex, ne sachant pas comment crée un bouclier pour me protéger, je pliai mon bras devant mon visage. Le jeune homme aux cheveux noirs s’arrêta dans son élan, une marque de surprise mêlée à de la peur sur son visage. Je tournai la tête pour voir ce qui l’impressionnait tant…

- Ryan…qu’est-ce que t’as fait ?

Derrière moi, quelque chose – ou plutôt quelqu’un – voulait sortir du miroir. C’était une créature très étrange, terrifiante. Elle semblait transparente, d’une couleur bleutée et possédait des yeux rouges sang à vous en glacer le sang. Je me relevai et me rapprochai de Nathaniel.

- J’ai rien fait du tout ! C’est toi, et ton pouvoir, là !

Je saignais un petit peu de la main gauche à cause de ma coupure de tout à l’heure, mais j’essayai d’ignorer ce stupide détail.
Oh ! Soudainement, j’avais compris. Le miroir était fissuré…Le monstre était sortis de là ? Non, c’était absurde. Complètement absurde.
Nathaniel me tira de mes réflexions en me poussant violement.

- Tu fous quoi encore là ? Bouge-toi !

Sur le coup, je tombai derrière lui. Une autre lueur argentée se dégagea de mon « sauveur » : il venait de créer un bouclier qui avait repoussé la créature.
Pendant que Nathaniel tâchait de nous protéger – enfin, déjà de se protéger lui-même – je pus apercevoir sur la cheville de ce dernier une étrange marque. Ou plutôt un tatouage…Une sorte de A enlacé avec un S. Je n’avais jamais vu ce signe auparavant.

Puis, la créature battu en retraite et retourna dans son miroir. Je me rendis honteusement compte que je me tenais toujours sur le sol, recroquevillée derrière celui qui s’était présenté comme notre ennemi, à Morgan et moi. Je me relevai lentement pour bredouiller quelque chose :

- Je…euh…merci.

Il venait de me sauver…Je n’arrivais toujours pas à le croire ! Nathaniel, sans aucune expression sur le visage, passa à côté de moi. Il ne m’accorda même pas un regard. Je le suivis, peu sûre de moi, et il s’arrêta brusquement. Cependant, il ne se retourna pas.

- Ecoute Ryan. J’ai fais ça car ma vie en dépendait. Toi et moi, on n’est pas pote.

Aïe…ça m’avait touché en plein cœur. Je ne savais pas pourquoi, mais j’avais soudainement l’affreuse impression que tous les malheurs du monde s’abattaient sur moi. Quand je voulus rétorquer quelque chose, mon faux sauveur avait déjà disparu. Je n’eus pas de mal à retrouver la sortie car il y avait des indications sur le sol. Des indications qui n’étaient pas là, quand j'étais arrivée dans cette pièce, quelques instants plus tôt.
Mais dans quel monde m’étais-je donc fourrée ?

- Quoi ? Alors comme ça tu t’es faite sauvée pas Hellwind ? Oh mon dieu ! Et tu foutais quoi dans la salle des miroirs ? C’est interdit d’y aller, et d’ailleurs je ne vois pas comment tu aurais pu, elle est TOUJOURS fermée !

J’avais l’impression d’être une gamine qui se faisait sermonner par son père. Morgan semblait dans tous ses états, ce que d’ailleurs, je ne comprenais pas non plus.

- Je te l’ai dit…J’ai passé devant la porte et ça m’a attirée. Elle était ouverte, je te le promets ! Il y avait Nathaniel d’ailleurs…Tu sais, la créature qui nous a attaqué, c’était quoi à ton avis ? On aurait dit qu’elle était un peu transparent…avec des yeux rouges. Bref, c’était super bizarre.

Dans un long soupire, mon ami me répondit :

- Tu te souviens quand je t’avais dit qu’Harmonie avait des gènes de fantômes ? Elle est morte il y a très longtemps et …hé bien, elle est devenue une sorte d’expérience humaine. Ils lui ont injecté du Sérum de Résurrection, une nouvelle invention. Bien sûr, comme pour toutes expériences, ça ne marche pas du premier coup. Voilà ce que sont devenues les « expériences » qui n’ont pas marchées : des affreux monstres…des restes…comme ceux que tu as vus. Pour le moment, Harmonie est la seule chez qui cette expérience a fonctionné…

Wow. Alors là, ça dépassait mon imagination. D’accord, j’habitais de l’autre côté du continent, d’accord, mon monde n’était pas le même qu’ici, car d’où je venais, ces « pouvoirs » n’avaient pas été développés. D’ailleurs, les gens s’en passaient très bien ! Il bannissait tout ce qui venait d’ici, surtout à cause des nombreuses expériences qui avaient été réalisées. Je n’avais jamais pu s’avoir de quoi il s’agissait concrètement, vu que les gens évitaient d’en parler, et la seule chose que je connaissais était ce que m’avait expliquée Severity : le dérèglement de la Mort.

A quel siècle avait donc vécu Harmonie ? Cela expliquait-il son comportement étrange ? Morgan me fixa droit dans les yeux d’un regard qui ne lui ressemblait pas du tout, ce qui me fit frissonner.

- Oui, Ryan. Nous sommes loin de connaître la vérité.


Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:55

~AVANT TOUTES CHOSES~

JE TIENS À M'EXCUSER D'AVANCE POUR :

- LES PASSAGES BÂCLÉS.
- LE VOCABULAIRE PEU RECHERCHÉ.
- LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE.

MAIS J'ÉCRIS TOUT CELA RAPIDEMENT ET JE NE RELIS PAS MES TEXTES.
JE RELIS A LA FIN.







Capitre 6*

LE PATROUILLEUR DE L'OMBRE

Ils étaient 4. 4 Patrouilleurs à faire des rondes, à longueur de journée et à longueur de soirée… Une jeune femme aux cheveux noirs, s’avança dans la pénombre.

- Shadow, es-tu sûre de ce que tu fais ? Tu n’as que 20 ans et…

- Justement !, coupa la prénommée Shadow, j’ai 20 ans, je sais ce que je fais. J’ai un but et je l’accomplirai coûte que coûte !

Celle qui avait posé la première question soupira bruyamment en secouant la tête, quelques mèches de ses longs cheveux blonds retombèrent sur son visage. Elle regarda Shadow qui s’éloignait d’un pas plus que déterminé. Cette dernière leur fit un dernier geste de la main avant de s’éclipser définitivement :

- Faites attentions à vous, Patrouilleurs de la Nuit !

Les trois qui restaient hochèrent la tête, une chose que leur amie n’avait pu voir. Bien que Shadow, la patrouilleuse de l’Ombre était un de leur meilleur éléments, la femme aux cheveux blond se faisait énormément de soucis pour elle. Ce que Shadow souhaitait faire, le but qu’elle s’était atteint, était du pur suicide. Malheureusement, la jeune femme n’en faisait qu’à sa tête et avait tendance à foncer dans le tas, sans craindre le danger.

- C’est une nuit calme. Pas d’alerte à l’horizon ?

- Non, répondit un homme d’âge mûr, plus aucune depuis cette fameuse nuit...


FIN du chapitre 6

/!\ Trèèès court, mais c'est fait exprès !





Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 11:55

~AVANT TOUTES CHOSES~

JE TIENS À M'EXCUSER D'AVANCE POUR :

- LES PASSAGES BÂCLÉS.
- LE VOCABULAIRE PEU RECHERCHÉ.
- LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE.

MAIS J'ÉCRIS TOUT CELA RAPIDEMENT ET JE NE RELIS PAS MES TEXTES.
JE RELIS A LA FIN.




J'aime pas ce chapitre. J'avais pas d'inspiration -.-




Chapitre 7*

L'AVERTISSEMENT

Trois jours…Trois jours déjà que j’étais dans cette école et je ne métrisais pas encore mes pouvoirs…Rien ! Morgan avait beau être très patient et m’expliquer, me montrer comme je devais faire, il ne se passait rien du tout. A mon avis, je n’étais pas faite pour maîtriser les énergies, point final.

- Ryan ? Hum, Rain m’a proposé d’aller faire un tour ce soir, tu nous accompagne ?

Je jetai un bref coup d’œil à l’horloge. Dix-sept heures moins dix…Et Severity m’avait expliqué qu’il était interdit de sortir après dix-sept heures !

- Mais…euh, tu as vu l’heure ? Je ne veux pas avoir d’ennuis…

- S’il te plait ! Ne joue pas les rabat-joie, Rain sait ce qu’il fait, il a un an de plus…et après tout, que pourrait-il nous arriver ? Rien ! Il n’y a jamais de contrôle, de toute manière, et on ne peut pas être renvoyé, on a plus de chez nous…

Il en avait trop dit…Ce n’était pas le fait qu’il m’ait traité de rabat-joie qui m’avait blessé, mais les derniers mots qu’il avait prononcé. Je n’aimais pas comment il profitait de cette horrible situation…Nous n’avions pas de chez nous à part cette école, ce n’était pas une raison pour en profiter. Je serrai les poings pour contrôler mon mécontentement avant de céder.

- Ok, très bien. Allons-y.

Morgan sourit et s’approcha de moi pour m’ébouriffer les cheveux, tout en ajoutant :

- T’inquiète, je suis là, moi.

Comme j’étais toujours énervée, je ne relevai rien et le suivis et traînant les pieds. Quand nous arrivâmes dans le hall d’entrée, je vis un grand jeune homme aux cheveux brun qui attendait près de la porte. Il nous aperçut et nous fit un signe de la main, avant de s’adresser à moi sur un ton un peu trop joyeux :

- Alors c’est toi Ryan ! Morgan m’a parlé de toi !

J’envoyai un regard interrogateur à ce dernier qui s’empressa de rectifier :

- Je lui ai juste dit que tu étais ma nouvelle amie…

- Bon, ne perdons pas de temps !, coupa le prénommé Rain.

Un peu anxieux, je les suivis à l’extérieur du bâtiment. J’avais tellement peur d’avoir des ennuis…Morgan dût sans doute le remarquer car il ne chuchota :
- Arrête de t’inquiéter pour rien…

Je hochai la tête et continuait de suivre notre guide qui s’arrêta soudainement.

- J’ai une idée ! Si on allait au manoir abandonné ? On peut couper par la forêt…

- Excellente idée, répondit Morgan.

Je ne répondis rien car j’allais encore passer pour la « rabat-joie » de service. Nous prîmes un petit chemin caillouteux qui zigzaguait entre les arbres et les buissons épineux.

- Morgan ? J’ai un mauvais pressentiment…Je crois qu’on devrait rentrer.

- Rooh, mais non, ne t’en fait pas…Tout va bien, se contenta de répondre mon ami.

Je ne sais pas combien de temps plus tard, un long moment en tout cas, je commençai à me sentir mal : ma tête allait exploser – hum, au sens figuré bien évidemment – et j’avais un mauvais, un très mauvais pressentiment. Je fis encore quelques pas avant de me laisser tomber à genoux, les yeux fortement collés, en me tenant la tête…J’avais froid, je ne pouvais plus respirer, mais surtout, je ne comprenais pas qu’est-ce qu’il se passait…

Des pas résonnaient dans le couloir plongé dans le noir et une jeune fille aux cheveux d’un brun très foncé, qui avait dû oublier l’heure, s’était attardée un peu trop longtemps à la bibliothèque, fascinée par les nombreux bouquins qui s’étalaient d’étagères en étagères…

Dans un grincement dérangeant, la porte s’ouvrit, lentement…Trop absorbée par ses recherches, l’adolescente ne s’en était même pas aperçue. Une ombre glissa dans l’entrebâillement de la porte et s’approcha silencieusement…

La créature translucide, légèrement bleutée surgit derrière la fille aux cheveux bruns qui poussa un hurlement strident. Pétrifiée par cet horrible monstre aux yeux rouges sans, elle n’osait plus bouger. La peur la paralysait…Elle sentit le souffle rauque de la créature. Son cœur battait à tout rompre…
Puis, tout s’estompa. Je ne vis plus rien, je retournai à la réalité dans un cri…D’après ce que j’avais compris de cette vision, Lyssandre Aura s’était faite attaquée par cette chose, une expérience ratée comme me l’avait expliqué Morgan. Le mauvais pressentiment d’avant…C’était ça. En fait, l’attaque ne s’était pas encore déroulée, et on pouvait toujours l’empêcher !

Difficilement, j’ouvris les yeux. Agenouillé à côté de moi se tenait Morgan. Rain, lui, était debout, les mains dans les poches.
- Ryan, est-ce que ça va ?

- Morgan…On doit rentrer…Une attaque…Une attaque…Lyssandre…l’expérience ratée de la salle des miroirs…Elle va l’attaquer, bafouillai-je.

Rain qui se tenait toujours debout n’ajouta rien et continua d’avancer. Je ne le sentais pas celui-là, il était suspect…

- Calme-toi Ryan, me rassura Morgan, et réexplique moi tout ça clairement.

- L’expérience ratée de la salle des miroirs, tu sais… ? Il y aura une attaque ce soir à l’académie… La créature, elle…Elle va attaquer Lyssandre, l’amie d’Harmonie…

Mon ami m’aida à me relever tout en me répondant que ce n’était qu’une mauvaise impression à cause du stress que je ressentais et que le mieux était de rentrer pour me reposer un peu. Il ajouta également que si je n’étais pas rassurée, je pouvais demander à Harmonie qui possédait des facultés de « voyante ».

- Rain, je raccompagne Ryan. On se revoit demain, d’accord ?

L’intéressé hocha la tête, mais n’apprêta pas plus d’attention et continua sa route. Heureusement, nous pûmes entrer dans l’école sans se faire remarquer. Un sacré coup de chance…Peut-être que les contrôles n’avaient pas encore été effectué ?

Nous regagnâmes notre chambre en toute tranquillité et m’installai dans mon lit pour bouquiner un petit peu. Amaris, Mina et Harmonie étaient déjà là, mais aucun signe de Lyssandre, ce qui m’inquiéta un petit peu. Au bout d’une vingtaine de minutes, comme elle n’était toujours pas là, je brisai le silence.

- Vous savez où est Lyssandre ?

Harmonie reposa le livre qu’elle tenait dans ses mains et m’accorda un regard avant de me répondre en haussant les épaules.

- Elle traîne toujours, t’en fais pas, elle va sans doute arriver.

Pour confirmer ces dires, Amaris et Mina hochèrent la tête en signe d’approbation.

Les minutes défilaient et le sommeil commençait à me gagner. Aux alentours de vingt-deux heures, je plongeai dans les bras de Morphée. Cependant, je n’étais pas tranquille. Et s’il arrivait vraiment quelque chose à Lyssandre ?

Le lendemain matin, je me réveillai en retard. Mes colocataires avaient déjà déserté les lieux. Je cherchai rapidement l’heure des yeux : sept heure moins onze. Oh non, non, non, j’allais manquer mon petit déjeuner ! En vitesse, j’enfilai l’uniforme scolaire – comme ça, au moins, c’était déjà fait et je n’avais pas besoin de me dépêcher pour manger – puis, je me ruais à l’extérieur de la pièce pour dévaler en trombe tous les escaliers et arriver au réfectoire où étaient servis les repas. Assis à une table ronde près de la baie vitrée, Morgan me faisait de grands signes pour que je le rejoigne. Comme un robot volant, un de ceux qui déambulaient entre les tables pour servir les boissons et la nourriture, passait devant moi, je profitai pour prendre un verre de jus d’orange pressé (par un robot sans doute…) et un croissant avant de m’assoir en face de mon nouveau meilleur ami.

- Donc personne n’a été attaqué cette nuit ? Tu vois, c’était à cause du stress….Ne t’en fais pas, cela nous arrive à tous les premiers jours. Après, ça s’estompe rapidement et tu n’éprouves plus rien !

J’espérai qu’il avait raison…Enfin, pour ne pas le contrarier, je me contentai d’approuver d’un signe de la tête. Le hic, c’est que je n’avais toujours pas aperçu Lyssandre depuis hier…

Pendant le reste du petit déjeuner, mon ami et moi évitâmes d’aborder le sujet et nous eûmes une conversation normale…Quand j’eu finis de manger, je me dépêchai de parcourir les couloirs pour croiser ma colocataire et apaiser ma conscience. Morgan devait sans doute avoir remarqué que je n’avais pas encore laissé tomber le sujet…

Pas de signe de Lyssandre…Rien du tout. Bon, d’accord, j’avoue, il y avait beaucoup de lieu que je n’avais pas encore vérifié. Soudainement, je pensai à la bibliothèque. Si c’était vraiment Lyssandre que j’avais vu dans ce « rêve éveillé », elle devait sans doute se trouver dans son lieu préféré qui n’était autre que cette pièce remplie de vieux bouquins poussiéreux !

Une fois sur place, j’ouvris lentement la porte, ce qui provoqua exactement le même grincement que dans mon « flash » et m’avançait entre les rayons, le cœur qui battait très fort…Aucune Lyssandre à l’horizon. Quand je voulus ressortir de la pièce, un étrange bruit attira mon attention. Je m’avançai dans sa direction, un peu anxieuse par ce que j’allais découvrir. J’écarquillai les yeux, étonnée.

Lyssandre, affalée sur un immense livre, dormait, laissant échapper quelques ronflements à certains moments. J’éclatai de rire par l’hilarité de la situation. Morgan avait eu complètement raison, je m’étais inquiétée pour rien.

- Ahuuum ? Oh…, bailla l’adolescente aux cheveux brun foncé, c’est toi Annaëlle…Je…euh…Hein ? Je me suis endormie dans la bibliothèque ? Et bah ça alors…

- Tu devrais te dépêcher, tu vas être en retard…

Sur ces conseils, je sortis de la pièce, rassurée. Tout compte fait, je m’inquiétai pour rien…Ici, dans cet établissement, nous étions en sécurité.


FIN du chapitre 7

/!\ Je n'aime pas du tout ce chapitre xD




Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Oasis le Sam 28 Aoû - 13:05

Waaah elle est hyper loongue ! Là je n'ai pas le temps de la lire en entier, mais je te promets que je le ferai !

♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫-♪-♫
[Oasis]
[Modératrice du Forum]


Be sure to wear some flowers in your hair ∞

Across The Universe

ROMA!

IMTA

Oasis
Admin

Féminin Gémeaux Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par hyp23 le Sam 28 Aoû - 16:22

oh... J'adore ! je lirai chaque jour un chapitre !

hyp23

Féminin Cancer Rat
Messages : 64
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 20
Localisation : Au paradis !!!!!
Emploi/loisirs : Internet !!!!!!
Humeur : Souriante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Sam 28 Aoû - 17:03

Oui oui, je comprends que vous ne lisiez pas tout d'un coup car c'est vraiment long ^^
J'ai juste tout poster ce que j'avais écris jusqu'à maintenant.

Mercii pour les compliments ♥

Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par hyp23 le Sam 28 Aoû - 18:16

de rien ma chérie

hyp23

Féminin Cancer Rat
Messages : 64
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 20
Localisation : Au paradis !!!!!
Emploi/loisirs : Internet !!!!!!
Humeur : Souriante

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Clemmy44 le Mer 12 Jan - 18:12

c ki ka ecrit tout sa ??

Clemmy44

Féminin Lion Tigre
Messages : 268
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 18
Localisation : loire-atlantique Pornic 44 La plage quoi !
Emploi/loisirs : Roller/ Rigoler =P
Humeur : Geek à plus finir...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ma-bimbo.com/user/parrain.php?userId=11326080

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Mer 12 Jan - 21:26

C'est moi qui suit en train d'écrire ce texte.
Hmm..Sachez que je l'ai tout remodifié depuis le début, en remplaçant la 1ère personne du singulier par la troisième personne, je reposterai donc cette histoire.
J'ai également avancé de quelques chapitres.

Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Clemmy44 le Jeu 13 Jan - 18:51

Bah tes doué dis donc !!

Clemmy44

Féminin Lion Tigre
Messages : 268
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 18
Localisation : loire-atlantique Pornic 44 La plage quoi !
Emploi/loisirs : Roller/ Rigoler =P
Humeur : Geek à plus finir...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ma-bimbo.com/user/parrain.php?userId=11326080

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Liightning le Mer 4 Mai - 21:53

Wow, mon histoire a bien changé depuis là !
Je reposterai quand j'ai un peu de temps =3

Edit : J'ai reposté le prologue - qui n'a pas changé - et le chapitre 1 qui lui a entièrement changé. ♥

Ne lisez que jusqu'au Chapitre 1, le reste n'est pas modifié ! x)

Liightning

Féminin Verseau Cochon
Messages : 166
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 21
Localisation : En train de conquérir l'univers, sans doute.
Humeur : Sadique ! 8D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par mjapan le Dim 29 Jan - 13:20

ouah impréssionant

mjapan

Féminin Messages : 78
Date d'inscription : 29/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Sans titre pour le moment ^^']

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum